Le mot de « Gerouche »: FRANCE – BELGIQUE, LA SAGA CONTINUE

Chers supporters,

Voici une petite parenthèse qui nous fait du bien, avec cet Euro dans beaucoup de Belges attendent tant. Histoire aussi pour nous, supporters des rouches, d’oublier nos frustrations.

Et pourtant, au vu de la rencontre d’hier soir entre l’Allemagne et la France, notre nouvelle bête noire sur la planète foot, je dirais que nos espoirs, nos rêves, si beaux soient t’ils et même justifiés – après tout, comme  l’a dit Meunier, nous sommes toujours 1er au ranking UEFA – risquent fort à nouveau de s’envoler en fumée.

Je précise mon idée. Je crois que la Belgique ne doit craindre personne, sauf …. La France, précisément.

Cette équipe, non seulement, recèle au minimum autant de talent sinon plus encore que la Belgique, mais, sous la baguette de Didier Dechamps, réaliste et brillant tacticien, ayant qui plus est réussi à créer une osmose et une discipline que même les Allemands envieraient, cette France là me parait clairement un cran au-dessus, justifiant les propos de Dries Mertens, à savoir que les Français sont bel et bien les grands favoris de cet Euro.

A vrai dire, je ne vois pas bien qui pourrait vraiment les inquiéter, tant la maitrise affichée hier était de mise et n’était pas s’en nous rappeler un certain France-Belgique, de sinistre mémoire.

Plus encore que leur attaque, présentée comme monstrueuse et inégalée, c’est surtout leur assise défensive qui épate, ces joueurs là se regroupant à la vitesse de l’éclair et attrapant les joueurs adverses dans les mailles de leur filet, telle une toile d’araignée, pour repartir aussitôt en contre et ouvrir le jeu, exploitant à merveille la clairvoyance de Pogba à la distribution, et la vitesse de Mbape en pointe.  Implacable et efficace à souhait.

Dès lors, comment venir à bout de cette équipe de France, incontestable numéro un mondial actuel, malgré notre présence tout en haut de la liste, mais sans avoir vraiment avoir concrétisé les espoirs placés en elle lors d’un grand tournoi, si ce n’est au dernier mondial, qui aurait pu ou du connaitre une autre issue si les tricolores n’étaient pas passés par là.

Comment contourner une telle défense, composée de cadors, de joueurs techniques, appliquant les consignes à la lettre et ne laissant que des miettes en terme d’occasions ?

Comment empêcher le rayonnement dans l’entrejeu d’un Pogba, d’un Kante, sans nous même nous priver de nos atouts dans ce secteur de jeu ?

Comment surtout suivre à la course cette fusée nommée Mbape, irrécupérable une fois lancé, et auteur hier encore  d’un but d’anthologie, hélas annulé par cette stupide règle du hors-jeu, toujours aussi rigide et surtout mal utilisée ?

Toutes ces questions doivent trotter dans la tête de Mr Martinez, chargé d’amener nos diables au sommet, mais dont la mission relève de l’exploit, et qui a encore tout à apprendre face au réalisme de son rival, Didier Dechamps.

En fait, seule la prise d’avantage au marquoir face aux Français constituerait à mes yeux le seul élément nouveau susceptible de modifier la donne, sans quoi….

Et pour ce faire, plutôt que de vouloir absolument passer par le chat de l’aiguille, à charge de Lukaku de trouver l’ouverture, des tirs à distance systématiques sur des passes latérales en retrait me paraitrait être la meilleure, voire la seule solution, quitte à les voir déviés. A ce titre, nous avons deux garçons qui en ont les capacités ; De Bruyn et Tielemans.

En attendant, il est troublant, pour ne pas dire triste de voir que Belges et Français, voisins et frères ennemis tout à la fois, par le biais de l’une ou l’autre déclaration parfois mal interprétée, se livrer déjà à des phrases chocs, les premiers s’estimant toujours floués d’avoir été privés d’une couronne mondiale, voici trois ans, les seconds se rebiffant à la moindre occasion, estimant les Belges rancuniers et mauvais perdants et nous renvoyant à nos sachets de frites…

Alors, serait-ce désormais la guerre entre nous ? Il ne faut pas exagérer les propos des uns et des autres, parfois sortis de leur contexte, mais il faut bien reconnaitre que notre rivalité ressemble de plus en plus à ces derbys entre clubs Wallons ou autres clubs voisins, qui enflamment vite les esprits et dégénèrent parfois. De-là, comme j’ai pu l’entendre hier, certains souhaiter la défaite des Bleus, histoire d’éponger notre incommensurable déception passée, c’est sans doute un peu mesquin, pour ne pas dire « petit ».

Certes, c’est aussi un peu le lot des équipes qui dominent leur sujet, le but est de les voir chuter de leur pied d’estale. On va donc dire que c’est aussi la rançon de la gloire, chers amis Français.

Il n’empêche, je suis convaincu que si nous avions eu, nous aussi sur le banc, cet autre entraineur passé maitre dans l’art de faire déjouer ses adversaires, à savoir notre Raymundo National, ou Raymond la science comme certains le surnommaient,  l’histoire de la dernière coupe du monde aurait pu s’écrire autrement.

Monsieur Martinez a beau être un très bon entraineur, sa volonté récurrente de vouloir en imposer à nos adversaires par un jeu léché et une possession de balle sans faille relève d’un sentiment de supériorité mal placé, et qui pourrait nous encore coûter un trophée.

Alors, que le meilleur gagne, et vive la Belgique et vive la France ! Après tout, il doit bien y avoir de la place pour DEUX sur la planète food, sans pour autant nous tirer dans les pattes.

Gérouche

5 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: FRANCE – BELGIQUE, LA SAGA CONTINUE

  1. La France me fait peur aussi, on attendait tous le trio offensif infernal (Mbappe-Griesmann-Benzema) et on a été hier époustoufflé par Kanté-Pogba et Rabiot, cela veut tout dire et que dire de voir Griesmann sprinter comme un malade et tackler comme un malade pour aider ses défenseurs waaaa, super esprit de groupe….

  2. Tiens tiens un petit billet que l’on attendait plus sur ce site devenu désert. Toujours agréable de te lire cher Gerouche.
    Enfin en ce qui concerne les Rouches, pas de nouvelles, bonnes nouvelles.
    Pas vu le match mais résumé et commentaires. Oui Français impressionnant mais sans auto goal c’estmatch nul.
    Oui sincèrement en espérant se tromper , ces Français paraissent invincibles, encore faudrait-il aller assez loin pour les rencontrer. Mais en foot heureusement, ce n’est pas toujours le meilleur qui gagne.
    Et si ces Français paraissent imbattables lorsqu’ils mènent à la marque et peuvent pratiquer leurs contre-attaques favorites, à l’inverse je serais curieux de les voir obligés de se dégarnir pour remonter au score.
    Alors il suffit d’un petit but venu de nulle part, tir de loin dévié par exemple comme tu dis Gerouche, pour entamer ce scénario.
    Il n’empêche que ces Français, surtout ces consultants imbuvables, qui n’ont pas d’autres humour que les frites pour autant qu’il ne s’agisse pas d’esprit dans leur chef (voir saga Meunier), mériteraient bien une bonne petite défaite pour leur rabattre leur caquet de coq gaulois prétentieux.
    Quant à l’épisode Eriksen heureusement bien terminé et la critique des danois pour avoir du continuer le match, je ne peux m’empêcher de faire le lien avec Carcela assassiné à Genk. Son cœur ne s’était peut-être pas arrêté, mais il y avait agression manifeste non sanctionnée par la rouge avec les conséquences que l’on sait.

  3. Si les allemands n’avaient pas marqué je ne pense pas qu’il y aurait eu match nul, les bleus auraient continué jusqu’à en mettre un. Puis il faut leur reconnaitre cette faculté à fermer la baraque et « on ne passe plus ». Ils sont des pros à 200% . Je voudrai tout de même bien les voir être mené au score une fois pour voir leur réaction…
    Et oui leurs journalistes ne sont pas très malins et sont même injurieux mais il faut reconnaitre que Meunier en interview ou en tweed ce n’est pas plus malin, il s’est déjà fait remarqué plusieurs fois par sa connerie quand il jouait à paris ( like des tifos marseillais) 🙂 1-1 balle au centre…

  4. Deschamps a sa tactique…..moi, la mienne est de leur faire croire qu’ils sont invincibles et que nos diables sont bien trop petits pour eux. Evidemment, secrètement, j’espère qu’ils vont tomber de leur piédestal ……..Raimundo aurait agit pareil……tout ça agrémenté d’un petut ricard !!! Soit dit en passant, les ***.sultants de l’Equipe sont les rois des ***. Bien le bonjour de l’Ardèche aux supporters Rouches.

  5. L’Euro ne se limite pas à un match France Belgique, l’Italie est de retour avec une très belle équipe. Pour en revenir au match Fr -All j’ai trouvé qu’il manquait de talent en Allemagne et d’autre part heureusement qu’il y avait le VAR, sans quoi les français auraient bénéficié de 2 buts non valables. En dehors de ces qq contre-attaques la France a peu montré sauf une excellente organisation défensive et une grande capacité à détruire le jeu adverse. Le football que Deschamps a appris lorsqu’il était joueur.

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App