Le mot de « Gerouche »: LE PLEIN DE CONFIANCE

Chers amis supporters,

Eh oui, vous n’aurez pas droit cette semaine au mot du lundi, mais bien à celui du samedi, ma pension toute proche me permettant cela. Il faudra vous y faire, dès septembre, du moins quand le match des rouches se dispute avant le dimanche, cela va de soi, à moins que je ne fasse preuve d’anticipation sur le résultat.

Après tout, ouvrir une bonne dinde pour lire l’avenir dans ses entrailles, pourquoi pas, à l’image des Gaulois, même si je préfère me la farcir moi-même, dans mon assiette.

Bon, plus sérieusement, vous en avez pensé quoi de notre rencontre d’hier soir, conclue de bien belle manière, alors que les 10 voire 15 premières minutes auraient pu nous précipiter en ENFER ?

Fort heureusement, notre gardien Arnaud et une certaine maladresse des Eupenois nous évitèrent le pire, sans quoi, nous aurions eu droit probablement à un tout autre match, à l’image de ceux vécus en décembre dernier sous la houlette du coatch Français, quand tout tournait de travers à la moindre occasion et que nous devions dès l’entame de la partie, courir après le score.

Passons donc cette entame de match à oublier au plus vite, pour ne retenir que …. Le positif.

Et là, cette fois, dans la continuité de nos deux précédentes parutions, les 75 minutes suivantes furent de haut vol, particulièrement la seconde période où notre équipe, débordant enfin de confiance, déroula, tant devant que derrière, et que rien ne semblait plus pouvoir lui arriver.

Prestation plus remarquable encore quand on sait que nos deux récents maitre à jouer, à savoir Bokadi et Klauss étaient tous deux absents au coup d’envoi.

Mais cette fois, plus aucun joueur dans le onze aligné ne rechigna à la tâche, à l’image d’un Gavory retrouvé comme par magie, et d’un Bastien en progrès lui aussi. Jouer à onze plutôt qu’à neuf, tout de même, ça aide, dans ce genre de rencontre.

De bonne augure à coup sûr en vue de notre finale à disputer fin avril, car tout le monde semble retrouver progressivement la forme au meilleur moment.

Même notre Carcela parut avoir retrouvé toutes ses sensations, lors de sa montée au jeu, osant accélérer le jeu, distiller des passes précises et redevenant subitement intenable, comme en ses plus belles années.

Du Medhi comme ça, bien entendu, on en redemande….

Finalement, le moins brillant de notre phalange hier fut sans doute M.A. Balikwisha, que d’aucun annonce déjà ailleurs la saison prochaine car abondamment courtisé par des clubs plus huppés.

Attendons avant de déjà nous alarmer, quand on sait que les nouvelles vont très vite dans le milieu du football et que les plus beaux espoirs  finissent parfois par disparaitre aussi vite qu’ils n’ont suscité les louanges.

Toutefois, même si tout l’effectif fut à la hauteur, deux hommes plus que tout autre se mirent particulièrement en évidence ; Amallah et plus encore Muleka, et pas seulement parce qu’ils ont à nouveau trouvé le chemin du but, mais pour leur prestation d’ensemble, notre Africain notamment paraissant par moment imperturbable et monopolisant le ballon à bon escient, tel un rock devant.

Le trio formé avec Klauss, bientôt de retour, devrait nous valoir bien des satisfactions, dans un futur proche, pour autant qu’aucun de nos trois mousquetaires ne soient sollicités ailleurs.

J’en viens par ailleurs à presque me demander jusqu’à quel point l’impact de notre transfert du mercato hivernal, même si seulement en prêt chez nous, a influencé le rendement général, par son exemple.

Homme à tout faire, faisant preuve d’une abnégation à toute épreuve, altruiste au possible et n’épargnant jamais ses efforts sur la pelouse, bref aux antipodes de ce qu’on peut attendre d’un joueur Brésilien, notre ami Joao a assurément marqué les esprits depuis sa venue, tant sur le terrain que dans le vestiaire, probablement.

Mentalité exemplaire à prendre en exemple par ses équipiers, tout simplement.

Et puis, derrière, il y a encore une prestation de haut vol du tout jeune Cissako, devenu incontournable et paraissant avoir toujours évolué dans notre défense car faisant preuve d’une réelle autorité, tout comme aussi celle de Siquet, plus attentif m’a-t-il semblé à sa mission défensive, tout en se permettant encore et toujours quelques jolis centres bien pensés.  Ces deux-là sont en train de grandir vachement, même si Hugo Siquet, et c’est bien normal, semble avoir connu un léger passage à vide après la succession infernale des matchs début d’année, et c’est tant mieux pour le Standard.

Imaginez ce que cela pourrait donner si la valeur de nos joueurs venait à être revalorisée, histoire de non seulement gonfler notre bilan financier, mais aussi nous prémunir contre des rapaces n’ayant qu’une chose en vue, nous « piquer » les meilleurs à peu de frais !

J’irais donc d’une simulation, toute personnelle, de ce que cela pourrait donner ;

Bodart……. – 10.000.000

Gavory……. – 4.000.000

Layfis……. – 4.000.000

Dussenne……. – 3.000.000

Bodadi……. – 10.000.000

Cissako……. – 6.000.000

Siquet……. – 6.000.000

Fay……. – 3.000.000

Carcela……. – 3.000.000

Bastien……. – 5.000.000

Cimirot……. – 5.000.000

Raskin……. – 8.000.000

Amallah……. -10.000.000

Muleka……. – 8.000.000

Lestienne……. – 3.000.000

MA Balikwisha……. – 6.000.000

W Balikwisha……. – 4.000.000

Oulare……. -2.000.000

Soit un total de 100.000.000 d’euros.

En dessous de ces prix-là, pour ma part, je ne les laisserais jamais partir. J’ignore à quel prix ils sont estimés actuellement dans notre bilan, mais cette évaluation constituerait à mon sens une sacrée plus-value.

En attendant, on voit tout de même la différence quand nos joueurs baignent dans la confiance, leurs gestes, leurs passes, leurs appels, tout parait plus facile quand la pression disparait, qu’ils sont libérés, à l’image de notre jeu après le second but inscrit à Eupen.

Les choix vont être difficile à poser, par Mbaye, en vue de notre match hyper important, le 24 avril prochain.

Mais bon, je dois bien reconnaitre que notre niveau est en hausse, après une trop longue traversée du désert, et que mon ressenti par rapport à cette finale est bien meilleur que voici un mois, quand l’équipe se révélait incapable de conclure, de garder le zéro derrière et de conserver un résultat.

Il faudra juste espérer que ce diable d’Ito ne réédite pas sa dernière prestation contre nous, car qu’est ce qu’il nous a fait mal celui-là.

Quant à la fin du championnat, espérons au moins la vivre en PO2, même si les regrets sont de rigueur, car ce Standard là aurait dû faire partie des PO1, à l’instar d’autres équipes qui y figureront. Un beau gachi, assurément.

Gérouche

19 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: LE PLEIN DE CONFIANCE

  1. Bjr,
    Bel article, comme très souvent maïs un peu trop optimiste car
    – voir la valeur de nos joueurs sur transfertmark
    -crise du covid
    -on a la mauvaise habitude de brader nos joueurs
    – ne pas oublierZino

    Bon we, en espérant des matchs favorables aux notres

    1. Salut ardéchois. Non, pas encore l heure d un pastis, fait pas assez chaud. Un whisky à la rigueur , ce qui n est pas mieux , lol. Mais in, gavory est un cas à part ! Sur son match d hier, ce montant tient la route. Sur tous les autres, un million serait encore bien payé !

      1. Dis donc toi, van machin, on va plus être copain hein si tu te fous de mon gueule, lol. 3 millions, c est la valeur de notre lestienne sur transfertmarkt ! J invente rien ! Mais bon, quand on voit le montant demandé sur ce même site pour bokadi (2 .5), ça craint !

  2. Certes, rouchblanc, je n ai pas parlé à dessin des joueurs prêtés, en entrée comme en sortie. Donc, cette projection n est que ce qu qu’elle indique, sans plus. On peut même y ajouter les jeunes de l académie non e.corexsous contrat si tu veux !

  3. Au vu de tout ceci et de vos commentaires, il est vrai que les prix fixés doivent tenir compte de la situation en interne des joueurs : autrement dit, soit on veut qu ils partent ( prix revu à la baisse ), soit on veut qu’ils restent ( prix forcés). A vous de définir dans quelle catégorie figurent les uns et les autres !

  4. Bjr..Gerouche…Le prix qu on est en droit de demander, OK mais la réalité dans ce monde géré par les managers maqraux est autre chose..je n espère qu une chose que tes estimations de valeurs se réalisent..on a besoin de flouze vu trop de transferts loupés et masse salariale inquiétante car on n a pas l argent de la champions leage. Pas supportons bruges pour calmer les mauviettes..hier de bons scores (en théorie pour nous.. coyr

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App