Le mot de « Gerouche »: MAUVES ET PERDANTS

Chers supporters,

Nos classicos ont pris une bien mauvaise habitude …. Du moins chez nous, à savoir dans l’impossibilité d’aller jusqu’à leur terme par la seule faute de quelques imbéciles, qu’ils soient mauves ou rouges.

Il est loin le temps où ce type de rencontres était avant tout une fête !

Dire que nous, adultes et en tant que parents, nous sommes sensés avoir appris à nos enfants à d’abord savoir perdre avant d’apprendre à gagner. J’ai bien l’impression que certains ont manqué à leurs devoirs, quand je vois à nouveau ce qu’il s’est passé ce soir, pour ce qui aurait dû être une fête et une propagande pour le football. Bien triste et préjudiciable pour tous, acteurs et supporters présents au stade, et venant parfois de loin pour assister à ça, étant privés de l’essentiel, soit de spectacle et de sport.

Quoique, du spectacle il y en a eu, surtout en tribune, dans le bon sens de notre côté, dans le mauvais dans le camp d’en face, qui nous prive donc d’un épilogue heureux pour la seconde fois.

Après, les MAZZU danse avec nous, ça relevait du comique, même si je me mets à la place de cet homme, qui ne méritait certainement pas ça… Il aurait été bien mieux inspiré de rester à l’Union ! Pêché d’orgueil sans doute ou alors lui aussi victime de l’appât du gain.

La rencontre avait pourtant commencé de bien mauvaise manière pour nous, les mauves, mieux inspirés, menant rapidement au score, soit la pire des choses, le pire des scénarios qu’il nous fallait éviter pour remettre leur équipe en confiance. Je dois dire que je fus surpris par leur entame de match, qui se voulait conquérante plutôt qu’à nous attendre. Surtout que, de notre côté, ce n’était guère brillant, l’équipe semblant avoir perdu son football, le jeu manquant singulièrement de lien. Était-ce dû à l’absence d’Alzate, ou alors à une accumulation de fatigue, mais, honnêtement, je ne nous voyais pas recoller au score en jouant de cette manière.

Et puis il y eu ce show de Raskin, puis cette bataille confuse sur un corner, avec à chaque fois une finition heureuse. La troisième réalisation dans le second acte, qui nous porta définitivement au commandement, nanti de deux buts d’avance, mettait on le savait tous, pratiquement fin à la rencontre, de bien triste manière, à la fête aussi.

Je ne pointerai pas spécialement du doigt les supporters d’Anderlecht, convaincu que la plupart ne demandaient pas ça, tout comme les nôtres n’avaient pas demandé la saison passée un envahissement de terrain d’une centaine d’énergumènes rouges, mal intentionnés eux aussi, lors de notre match face à Charleroi.

La connerie n’a pas de couleur, hélas, ce serait trop facile.

Je pense néanmoins qu’il serait plus que temps que nos dirigeants dans leur maison de verre prennent leurs responsabilités, quitte à exiger le retour des grillages pour les équipes visiteuses au minimum, ou mieux encore pour les zones derrière les buts, comme il en existait dans tous les stades avant, afin d’éviter de telles dérives.

Pour ce qui est de la situation d’Anderlecht, elle me fait aujourd’hui penser fortement à la nôtre, la saison passée, après le départ de Kompany, le seul qui était capable de redresser sportivement le club Bruxellois. Voilà à nouveau un club de pointe bien mal géré, car placé dans les mains des mauvaises personnes ne connaissant pas grand-chose au football, l’argent ne suffisant pas à leur donner l’expérience requise pour mener à bien leur mission, car construire un noyau n’est chose si aisée.

Racheter un club de sport pour le sauver financièrement, c’est bien, encore faut t’il confier la gestion aux mains d’experts. Venanzi a fait chez nous la même erreur, et on voit où ça nous a mené. J’ai craint un moment aussi que le groupe 777 fasse fausse route, mais force est de reconnaitre qu’ils ont mis à notre tête les bonnes personnes, qui en connaissaient un bout dans ce sport, plus qu’eux-mêmes. Savoir reconnaitre ses limites, c’est aussi savoir faire preuve de grande sagesse et d’intelligence.

Ceci dit, et pour analyser notre propre prestation, il m’a semblé que nos joueurs étaient quelque peu émoussés, de façon bien compréhensible avec autant de rencontres en si peu de temps, d’où sans doute nos difficultés initiales à rentrer dans la rencontre. Seul l’apport des supporters venus en masse permit à l’ensemble de se surpasser et puiser dans leurs réserves. Notre soutien inconditionnel n’est en rien négligeable, j’en suis convaincu.

Quelle belle ambiance dans le stade, quelle belle animation et quelle communion entre tous. Ca fait vraiment plaisir à voir. Et quand on parle de douzième homme chez nous, ce n’est en rien un euphémisme, mais bien la réalité vraie.

La suite, seul l’avenir nous le dira, demain nous réservant sans doute bien des surprises, bonnes ou mauvaises.

Mais notre club de cœur est indéniablement sur la bonne voie, j’en suis convaincu comme beaucoup.

COM ON STANDARD, même s’il y a encore bien des choses à améliorer, que la route est encore longue pour pouvoir rivaliser d’égal à égal avec Bruges, du moins sur toute une saison, mais moi j’y crois, avec Deila et Harkin aux commandes. Puissions nous garder ces deux-là encore longtemps en notre sein.

Gerouche

10 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: MAUVES ET PERDANTS

  1. Oh oh très matinal Gerouche; ou tardif cette nuit pour poster ton article avant qu’Admin aille au boulot 😉
    Je dois dire que pour moi c’était le match piège par excellence. Quand j’entendais à la radio parler de match déséquilibré, je me disais attention, surtout que les nôtres sont émoussés comme constaté à Malines et reconnu par Ronny lui-même pendant la semaine. Pas étonnant après des entraînements dès la fin juin et un jeu de mouvement exigeant
    Et quand Anderlecht marque dès la 2min, je me disais aïe ; ils vont boucher comme Mazzu sait faire. Mais non et c’est là qu’apparaît Anderlecht très malade..
    Osiris et Pof relèvent par ailleurs notre difficulté face aux blocs bas. Il est sûr qu’à 0-1 un Malines ou Westerloo nous auraient autrement mené la vie dure.
    Pour moi la victoire c’est l’essentiel. Peu importe la correction ou 5-1 qu’on aurait pu leur infliger. D’ailleurs avec ces incidents le club bruxellois est déjà bien puni ne serait-ce qu’au niveau de l’opprobre eux qui se drapent souvent dans leur dignité.
    Raskin a de la réussite sur son goal nous permettant de revenir au score assez vite avant de douter. Mais c’est là la différence avec l’année passée, la chance nous sourit. Encore faut-il la provoquer..
    Allez encore 4 matchs ou il va falloir s’accrocher avant une pause bien méritée.
    Ah oui petite polémique que Gerouche semble avoir oubliée. Raskin était bien seul au milieu derrière un Bali qui semble très fatigué et un Zinckernagel qui ne mouille pas le maillot.

    1. J’ai vu à propos de zinckernagel qu’il avait été très bien noté sur ce match….. Comme quoi on peut tous voir un même match et le percevoir différemment. J’aurais pour ma part fait la même remarque que toi van moer, et pas juste par habitude…. Lol

    1. Bonsoir Gerouche,content de notre rencontre avec Vanmoer et Ledou.un debut de match difficile du à une équipe d’Anderlecht entreprenante.Grace au but un peu chanceux de Raskin le stade c’est enflammé ce qui a permis à notre équipe de bien rentrer dans la rencontre.’et bien sûr les anderlechtois n’ont plus droit au chapitre.bien sur comme tu le dit on sent bien l’équipe un peu émoussé. J’ai trouvé william assez imprécis mais meilleur sur le début de la seconde mi-temps. Comme on sans doutait le match à été arrêté. Quels tristes images donne-t-on à nos enfants.

      1. POUR RÉSUMER AMBIANCE DES Grands soirs terni par des débiles profonds.et espérons qu’ils soient sanctionnés très sévèrement. Prenos exemple sur les Anglais qui ont su enrayer
        le hooliganisme.Déçu pour Mazzu comme je l’ai été du temps de montanier .deux bons entraîneurs qui sont arrivés au mauvais moment dans des clubs qui sont gérés par des personnes qui non pas l’expérience du sport de haut niveau.je crois en 777,Harkin et Ronny Délia pour un futur radieux

      2. Content aussi d’avoir pu faire votre connaissance. C’est toujours mieux de pouvoir mettre un visage sur son interlocuteur. Peut être y aura t’il d’autres occasions, mais faudra se fixer rdv plus tôt car il faisait étrangement sec dimanche soir, malgré la pluie. J’en ai encore les cordes vocales bien irritées. Quant à van moer, il a failli ressortir bien plus amoché qu’à son arrivée, un supporter proche étant vite devenu insupportable,, lol.

  2. C’était pourtant un beau match, les supporters d’Anderlecht se prennent à leur propre piège, cela va couter cher à Anderlecht.
    Pour le Standard, comme dit Gerouche il faudra encore apprendre à gagner contre des équipes qui ferment le jeu, rendez-vous à Zulte

  3. Ambiance de feu, 1 stade sold out, 1 chaudron plein à craquer et en ébullition, c’était formidable !
    Dommage, comme il y a 2 ans, qu’on ait pas pu terminer le match et leur mettre 1 claque ! Ces abrutis se sont arrangés pour éclipser 1 peu leur faible niveau et notre supériorité, on parle du coup + du match arrêté et des incidents…
    Très chouette de pouvoir, après Osiris il y a qqs semaines, d’avoir pu mettre d’autres visages sur des pseudos !!! A refaire, pourquoi pas contre l’Union…
    En attendant, quand on revoit les semaines précédant le début du championnat ainsi que les 3-4 premiers matchs, quelle évolution !!! Bon nul contre Gand, on est allés gagner à St-Trond, à Charleroi, on a battu Bruges, l’Antwerp+Andershit et de brillante façon contre les 3 derniers !! Et nous voilà à lutter pour tenter d’aller chercher le top 4, c’est inespéré !
    Est-ce qu’on va être capables de franchir 1 pallier supplémentaire en allant gagner contre les + petis ? Verdict à Zulte contre notre cher Mbaye… Et je suis déjà impatient de recevoir l’Union, encore 1 match au sommet !
    Je pense que la trêve de la coupe du monde nous fera bcp de bien.

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App