Vous êtes ici
Home >> Standard-Rouche.be >> Le mot de “Gerouche”: PAS RASSURE

Le mot de “Gerouche”: PAS RASSURE

Chers supporters,

Ainsi donc, le Standard est en tête du championnat, après seulement deux journées de compétition.

Même si les adversaires proposés n’avaient à priori rien de bien prestigieux, il n’a jamais été aisé de vaincre ce genre d’équipes, surtout en début de saison, quand tous les acteurs sont au top et prêts à en découdre, cette année peut-être plus encore que les précédentes, en égard à la trop longue interruption de la Jupiler Pro league, et tous ayant fin de foot.

Donc, à priori, je dirais, ne boudons pas notre « petit » plaisir, ce qui est pris n’est plus à prendre, c’est une évidence.

Certes, la manière en première période laissa  cette fois encore à désirer, un peu comme notre production lors de la première journée, face au CS Bruges. La bonne volonté ne manquait pas, la preuve par la possession du ballon, mais les accélérations, la conviction, par contre …

Aussi, c’est assez bizarrement qu’il nous a fallu être mené au marquoir pour voir enfin ce qu’on était en droit d’espérer, soit du jeu plus fluide, rapide et en un temps, bien mieux inspiré cette fois, plus hargneux aussi, un peu comme s’il avait fallu que nos  joueurs se retrouvent dans les cordes pour agir, scénario au demeurant déjà vu la saison dernière.

Pourtant, à ce moment du match, après l’ouverture du score par Beveren, j’ai bien cru que les carottes étaient cuites, notre hôte d’un soir se préparant à reculer encore davantage pour nous couper le moindre espace. Pour cette raison, la victoire d’hier n’en n’est que plus belle, ponctuée qui plus est par des buts et des actions splendides, en particulier celui d’Amallah, preuve s’il en est que cette équipe, quand elle veut vraiment jouer,  peut étonner.

Mais, comme je l’ai écrit dans mon titre, cette victoire est loin de me rassurer, hélas, au vu essentiellement des prestations des garçons comme Amallah justement, Bastien et Vojvoda, qui, s’ils n’avaient pas été là, je me demande encore qui aurait pu nous sortir la tête hors de l’eau.

Car, et c’est de plus en plus évident, ces trois là seront bien difficiles à garder dans nos rangs jusque la fin de la période des transferts.

Tous trois ont déjà reçu des offres de championnats plus relevés, alors que Vojvoda, sans vouloir jouer les oiseaux de mauvaise augure, semble prendre le chemin de l’Atalanta.

Imaginez dès lors ce à quoi pourrait ressembler notre phalange sans ces trois joueurs, qui paraissent tirer l’équipe vers le haut actuellement !

Le départ de Vojvoda, cependant, serait un moindre mal, notre secteur défensif ayant mieux pourvu que vers l’avant.

J’en connais déjà qui, au vu de mon article, vont encore me qualifier de pessimiste, faisant quant à eux confiance aveugle à la Direction. Mais il faut bien avouer qu’un Shamir à la place de Bastien, ça craint, alors que je ne vois actuellement aucun substitut à Amallah, à moins que le nouveau Muleka ne le fasse oublier, voire l’éclosion d’un jeune comme Tapsoba ou Ntelo.

Mais, même si les qualités de notre dernier transfuge sont vantées sans discernement, un temps d’adaptation au nouvel environnement est toujours nécessaire et parfois bien long.

Oh, j’en aurais oublié Medhi Carcela, capable lui aussi d’actions d’éclat, mais quel sera son état d’esprit après une nouvelle période de frustration et de mise à l’écart ?

Sauf peut-être si les raisons de son éviction actuelle tiennent précisément aux transferts sortants, avec la nécessité de mettre les trois titulaires en question en vitrine ! Allez savoir.

Rayon satisfactions, tout de même, et qui ne devrait pas fuir dès cette saison, il y a un certain Raskin, qui, associé à Cimirot, constitueraient à eux deux un duo très intéressant… devant la défense, qui pourrait dès lors évoluer à trois, comme déjà tenté par monsieur Montanier. Perso, je serais preneur.

Si on ajoute à ce duo un gars comme Bodart, rarement pris en défaut et constituant lui aussi une valeur sûre de l’équipe, nous aurions malgré quelques départs encore de beaux restes, Vanheusden devant bien vite retrouver sa place  lui aussi,  mais ces beaux restes reposeraient essentiellement sur des défenseurs, bien peu sur des créatifs ou des finisseurs, d’où mes craintes.

Car pour gagner, il nous faut marquer, je ne vous apprendrai rien là-dessus. Or, une fois de plus, Avenatti a déçu.

Qu’a donc notre grand Uruguayien, lui qui paraissait bien affûté lors des matchs de préparation, mais qui semble s’être aussi vite éteint qu’il ne s’est allumé.

Le plus troublant le concernant, c’est qu’il semble bien peu à l’aise dans les airs, récupérant trop peu de ballon de la tête et s’illustrant finalement davantage balle au pied ! A n’y rien comprendre.

Ou alors es-ce la faute des approvisionnements, mal calibrés ou rarement destinés vers notre homme.

IL y a là à coup sûr un problème à régler au plus vite, selon moi.

Je clôturerai le chapitre Standard par un petit mot sur notre nouveau coatch Français, qui peut certes s’estimer satisfait pour l’heure de la récolte, qui semble bien gérer son effectif, n’effectuant pas ses changements à la dernière minute, comme le faisait trop fréquemment le bouillonnant Michel lors de la défunte saison, mais qui, lui aussi, parait bel et bien avoir ses têtes. Je sais pour l’avoir lu que notre entraineur souhaite qu’on ne parle que le Français sur le terrain, approche que je pourrais attribuer à la nécessité de bien pouvoir communiquer entre les joueurs, mais, à ce que je sache, Medhi le parle parfaitement, et il ne faut donc pas chercher de ce côté les raisons de son non alignement  ni même de ses absences de montées au jeu !

Enfin, quoiqu’il en soit, croisons les doigts et fasse que les départs puissent être bien compensés, sans quoi.

Pour terminer, je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée pour un certain … Frankie Vercauteren, appelé à la rescousse par la maison mauve la saison dernière après des débuts très chahutés de son homologue, Vincent Kompany.

Comme le milieu du foot est ingrat, décidément, et oublie vite ceux qu’ils ont appelé de tous leurs vœux.

Bien sûr, il était inenvisageable de mettre Kompany à l’égo surdimensionné en même temps que Frankie sur le banc, tous deux à la baguette, mais, très franchement, la manière me parait plus que douteuse, dans le fief de la Direction Bruxelloise. Je doute que cette façon très peu cavalière de mettre un homme sur la touche soit de nature a rassuré l’effectif mauve, à la cohésion d’un groupe, qui doit de nouveau bien douter de l’avenir immédiat.

Comme disait un ancien collègue, je leur souhaite de tout…. Sauf du beau temps.

Gérouche

5 thoughts on “Le mot de “Gerouche”: PAS RASSURE

  1. Personnellement, je suis plutôt rassuré de voir que Montanier ne s’entête pas dans son système et a replacé Amallah au milieu.
    Si ton boss te demande de faire un travail que tu n’as jamais ou peu fait, tu le feras (plutôt mal que bien) avec les pieds de plomb.
    Les joueurs, c’est pareil !
    Avenatti ? Il marche à la confiance. Il a deux énormes occases en fin de match pour alourdir le score, il les galvaude. Sans conséquence heureusement, mais ça ne va pas l’aider. Maintenant à sa décharge il est un peu seul sur son île déserte et souvent peu et mal approvisionné…

    Et concernant les mauves, je leur souhaite bien du bonheur car je ne sais pas avec quel argent ils vont aller chercher les joueurs qui presteront “comme à City”, le voeu le plus cher de Kompany, qui leur a déjà couté pas mal de points la saison dernière (quand il était apte) avec ses nombreuses boulettes. Je la hais + que tout, je n’oublierai jamais que c’est lui qui nous fait perdre le match contre une Argentine amorphe lors du Mondial au Brésil !

    1. Moi non plus je n’ai pas oublié cette bourde contre l’Artgentine. Or un grand joueur brille non seulement en club mais dans les grandes occasions en équipe nationale. Or “‘l’icône” n’a disputé que deux coupes du monde :; celle perdue contre l’Argentine et contre la France; quel fut l’apport de ce Monsieur?

  2. On peut refaire 20 x le match après coup……mais une chose est implacable. Ce sont les statistiques. Si on se penche sur celles du match d’hier, c’est implacable. Il n’y avait qu’une équipe sur le terrain et c’est bien la nôtre ! Les 2 buts, dans leur conception montrent que l’on a du talent. Avenati doit avoir un joueur rapide avec lui. A Courtrai, il avait Chevalier. Le nouveau venu pourra l’aider…….un peu de patience.

    1. Patience certainement, je l’ai prôné maintes fois envers le nouvel entraineur mais je ne suis pas rassuré pour autant vu la qualité du jeu d’une équipe inchangée précisément. Alors finalement si Bastien et Amallah partent, cela serait dur à digérer mais les autres bof , je suis persuadé que nos jeunes pourraient faire aussi bien que certains titulaires, Boljevic et shamir par ex.

  3. A vrai dire, je n ai jamais été moi non plus fan de kompany, et pas seulement pour ses erreurs en equipe Nationale ! Personnage bien trop imbu de lui-même ! Pour ce qui est de la patience, c est certain qu il faut avoir avec les jeunes, mais jusqu’à quel point ! Certains éclaboussent tout tout de suite, comme ce fût le cas avec witsel. Pour d autres il faut plus de temps … et du temps au standard comme dans d autres clubs du top, on n en n a pas souvent.

Laisser un commentaire

Top