Le mot de « Gerouche »: RECONCILIES !

Chers supporters,

C’est le premier mot qu’il m’est venu à l’esprit ce matin, en me réveillant.

Réconcilié avec le football, en premier, au terme d’une aussi belle rencontre, avec rythme, de l’engagement, du beau jeu, des buts ! Que demandez de plus, finalement ?

Réconcilié avec notre équipe, nos joueurs, même le plus décrié jusqu’ici, aussi, qui se sont livrés sans compter leurs efforts !

Et même, oserai-je dire, réconcilié avec l’arbitrage, ce qui n’est pas une mince affaire, quand on connait les décisions parfois risibles de nos referees, ou du var.

Si en plus, la victoire espérée avait été au rendez-vous hier soir, à la Luminus Arena, la satisfaction aurait été totale.

Bien sûr, tout ne fut pas parfait dans notre chef, laissant à nouveau l’adversaire du soir revenir au score, sitôt après avoir pris l’avance au marquoir, scénario de déjà vu et vécu à Waregem.

Il va nous falloir absolument gommer ce gros défaut, alors que nous avions le match en main et que Genk paraissait dans les cordes, à ce moment-là du match !

Alors, déconcentration, manque de maturité, manque d’application ? Difficile à dire, mais la chose évidente que l’on peut pointer, c’est le manque de vitesse, de réaction, derrière, lors du solo de ce diable d’Ito, devenu subitement intenable.

Ajoutons à cela des pertes de balle fatales au centre du jeu, qui prend toute l’équipe à contre-pied, et nous aurons certainement une partie de l’explication.

Bien sûr, à contrario, on pourra toujours aussi se demander pourquoi le Japonais se réveilla seulement après notre but, alors qu’il avait été bien plus discret jusque-là ! N’empêche, en l’espace d’un quart d’heure, il faillit bien nous mettre trois buts à son compte, Siquet sauvant à même la ligne la reprise d’Onuachu, servi à nouveau par le nippon.

Mais, pour le reste, seules des louanges sont à adresser à tous, sans exception cette fois, avec la confirmation de la progression du jeune Cissako, devenu presque incontournable en moins de temps qu’il n’a fallu pour le découvrir. Le retour en forme de Bastien, Raskin, et même Gavory, que tous, à l’unanimité, nous condamnions, voici peu de temps, sont aussi à mettre en exergue.

Autre évidence, aussi, la très bonne entente entre Klauss et Muleka, à peine monté au jeu.

De quoi nous faire regretter que ce dernier n’ait pas commencé plus tôt.

Et là, je sais, je ne vais pas encore me faire que des amis, mais tant pis, j’estime que Leye est en partie responsable des deux points perdus hier, face à l’un des ténors de la compétition, et que nous allons encore devoir affronter en finale de la coupe, fin avril prochain.

Je m’explique, même si je suis ouvert à toute autre avis et considération, ce n’est QUE MON AVIS, pas celui de Zeus !

Car, outre le fait de s’être privé de Muleka, dès l’entame du match, rencontre qu’il nous fallait gagner impérativement, alors que Selim Amallah, ce n’est pas nouveau, est bien plus à l’aise derrière les deux attaquants qu’en pointe, il y eut ce remplacement inopiné, au coup d’envoi, de Cimirot, blessé, par Pavlovic. Si ce choix paraissait judicieux, de la part de Mbaye, la mise en place, par contre, laissa fortement à désirer, alors que les commentateurs, moi y compris, pensions que c’était un changement poste pour poste, Bokadi ne pouvant abandonner le sien, commis qu’il était à la garde d’Onuachu. Or, notre coatch chamboula tout l’ensemble, la tactique mise en place, en voulant faire remonter Bokadi dans l’entrejeu et plaçant Pavlovic au back droit, pour revenir en fin de compte à un 4 – 4 – 2, de façon assez surprenante.

Le résultat failli être immédiatement préjudiciable, notre colosse Africain trouvant difficilement sa place, perdu qu’il était entre son positionnement en défense et le nouveau qui lui avait été attribué, ce qui faillit bien profiter à Onuachu, trop souvent bien placé et oublié, mais qui, fort heureusement, fit preuve cette fois de maladresse, sans quoi….

J’ai du reste trouvé Bokadi moins à son aise que lors de ses dernières apparitions, du fait sans doute de ce changement.

Par contre, le repositionnement de Gavory, plus haut que dans le rôle qui lui avait été conféré dès l’arrivée de Mbaye, (autre erreur) fut une option gagnante, le Français semblant retrouver d’un seul coup ses sensations et ses qualités de centreur, laissés trop longtemps au frigo car confiné dans un rôle résolument défensif qui ne lui convenait guère, visiblement. A revoir à l’avenir.

Quoiqu’il en soit, ce match aura dû fournir à Mbaye quelques éléments intéressants en vue de la finale de la coupe. A commencer par le défenseur devant être aligné à gauche et censé mettre sous l’éteignoir le très vif Ito ?

Pavlovic n’aurait t’il pas dû glisser à cette place, plutôt qu’à droite, derrière Gavory ? Une autre solution possible serait le retour de Fay, ayant lui aussi déjà joué à cette place et doté d’une belle vitesse.

Il reste à l’entraineur un bon mois pour trouver la bonne solution. Espérons qu’il soit mieux inspiré et puisse compter, pourquoi pas, sur le retour de Zinho VanHeusden, qui sait ! Le retour de notre défenseur apporterait davantage de solutions, c’est une évidence, à commencer par libérer Bokadi de sa seule mission défensive.

La preuve en tous cas a été apportée, hier, que notre équipe peut faire jeu égal avec les meilleures et ne manque pas de qualité, contrairement à ce qu’il a déjà été dit. Qui plus est, l’effectif, encore très jeune, ne peut que progresser, de bon augure pour … la saison prochaine.

COM ON STANDARD.

Gérouche

 

 

8 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: RECONCILIES !

  1. C’est tout simplement un écrit qui va dans le sens de tout les autres peu importe que le standard ait bien joue ce match et l’écrit serait le même s il y avait eu victoire
    Pourquoi en rajouter et critiquer

  2. J’ai jamais eu besoin d’être « réconcilié ». Je suis marié avec le Standard de Liège, pour le meilleur et pour le pire, jusqu’à mon dernier souffle et même au-delà, les rouches ne meurent pas, ils se regroupent en enfer….

  3. Quoiqu’il en soit, drôle de situation qu est la nôtre ! Ce soir, on a intérêt à voir les mauves battre zulte au risque de voir le top 8 s eloigner lui aussi ! Nous voici presque contraints, à contre cœur, de supporter les premiers cités, grrrrr.

      1. Et j’ajouterai simplement que la seule chose qui m’intéresse maintenant c’est la finale de la coupe et dans une moindre mesure, la montée de Seraing en D1, histoire d’avoir un VRAI DERBY la saison prochaine, en espérant qu’on pourra aller au stade. Cette saison ci, c’est terminé pour moi, les matchs restants c’est pour s’entrainer (voire préparer la saison suivante)

  4. Salut Gerouche. Pour ma part, je retiendrai le dernier paragraphe de ton billet qui est teinté…..d’optimisme et c’est très bien comme ça. Il ne faudra pas grand chose pour être compétitif la saison prochaine……..un pitbull au milieu et un bon chien de garde derrière et ça devrait faire l’affaire. C’était ma remarque…..canine du jour.

  5. Malgré de nouvelles fâcheuses erreurs individuelles, on a retrouvé un niveau de jeu qui aurait toujours dû être le nôtre, cela devrait faire du bien au moral de l’équipe et de ses supporters. Maintenant, il faut maintenir ce niveau de forme et de mentalité ; même si je ne crois plus guère à une qualification play-off (nous dépendons trop des résultats des autres équipes), il faut prolonger cette bonne dynamique pour arriver en pleine confiance à la finale de coupe et ne pas laisser le doute se réinstaller.

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App