Le mot de « Gerouche »: TOUT EST PARDONNE ?

Chers amis supporters,

Comment expliquer deux telles prestations radicalement opposées, à quelques jours d’intervalle, ceci sans même parler des résultats ?

Hier soir, face à la redoutable équipe de Gand, prétendante déclarée candidate au titre d’entrée de jeu, à l’aube de la saison, le Standard s’est donc imposé, ceci avec une équipe recomposée, par moitié, et privée de pratiquement toute sa défense, du moins des titulaires potentiels, mis à part l’inamovible Layfis, promu capitaine par la même occasion.

Jugez plutôt : quelle équipe pourrait se priver de tant de titulaires incontournables dans un même secteur ? Dixit Dussenne, Bokadi, Cissako, et Vanheusden, même si son retour se profile à l’horizon, au point devoir recourir à l’inexpérimenté Delferrière, et repositionner Gavory, plutôt joueur de flan que défenseur, dans une défense à trois.

Au coup d’envoi, je ne vous cacherai donc pas que j’étais sceptique, surtout en tenant compte des qualités offensives de l’équipe d’en face, qui allait en découdre face à des gamins, pour quelques-uns, sans la moindre expérience ! Ca ressemblait à tout le moins à …. Un oiseau pour le chat, ce que les premières minutes confirmèrent, le Standard étant tout à fait logiquement mené face à plus fort que lui.

Et comme les Gantois affichaient une détermination exemplaire, s’engageant et puisant dans leurs ressources plus qu’il n’en fallait durant cette première demi-heure, notre équipe ne paraissait pas en mesure de prendre le moindre point face à cette phalange-là !

La victoire, accueillie au terme du temps de jeu réglementaire, n’en n’est que plus belle, au point presque de déjà tout excuser de l’humiliation précédente, qui parait plus comme un accident de parcours que tout autre chose.

Pour ma part, je tirerai mon chapeau à quelques éléments, et pas nécessairement ceux qu’on attendait le plus ! Car, à part Bodart et  Raskin, tous deux remarquables en tous points, alors que certains montraient déjà le premier du doigt le WE dernier, j’accorderais l’avantage au jeune Nicolas plutôt qu’à notre gardien.

Certes, ce dernier a pu sauver à quelques reprises ce qui paraissait une sanction acquise, mais il se mit aussi lui-même en difficulté par deux fois, tant sur le pénalty qu’il finit par sauver après l’avoir provoqué que sur la phase l’ayant vu trop jouer avec le ballon pour le remettre finalement dans les pieds de nos adversaires. Par deux fois donc, il se racheta de son erreur, mais faute de sa part il y avait. Si je devais donc désigner un homme du match, ce serait donc notre petit blondinet, accrocheur en diable et multipliant les courses, toujours à bon escient !

Mais comme écrit précédemment, il y eut d’autres satisfactions sur le terrain, hier, à commencer peut-être par la prestation du tout jeune Delferrière, à l’arrière, faisant preuve par moment d’un grand calme, d’un beau culot et de roublardise, déjà ! A revoir, assurément. Encore une belle promesse que celle-là !

Que dire aussi du match de Jans, certes pas le plus doué du groupe, mais alors, quelle mentalité, alors qu’on l’annonce dores-et-déjà sur le départ car faisant partie des joueurs n’ayant pas convaincus, alors que d’autres, comme Lestienne et Bastien, n’ont que peu montré durant toute la saison !  Franchement, à choisir, je préférais voir un Jans sur le terrain hier que ces deux-là ! Et quand Leye dit, après coup, qu’à partir d’aujourd’hui, le Standard misera davantage sur la mentalité que sur des joueurs peut-être plus techniques mais n’en n’ayant aucune, on peut se demander pourquoi il lui fallut attendre notre « déculottée » ostendaise pour en prendre conscience !

Que penser aussi de la montée au jeu de Tapsoba, royalement oublié depuis quelques mois, depuis l’arrivée de Leye très exactement, et subitement relancé par la force des choses, vu aussi l’absence de Muleka ?

Quelle débauche d’énergie de la part du Burkinabé, qui a surtout crevé l’écran, étant impliqué dans le but égalisateur. Pourquoi l’avoir lui aussi snobé si longtemps ? Parce que c’était un choix de Montanier ?

Il va falloir qu’on m’explique. Sa présence sur la pelouse, lors de la finale de la coupe, à la place même de Balikwisha, aurait pu nous apporter ce qu’il nous a manqué ce jour-là, càd de la percussion !

Du reste, à bien y regarder, je me pose de plus en plus la question de savoir si Klauss, dont la débauche d’énergie lors de chacune de ses parutions est sa principale et meilleure référence, sa marque de fabrique, ne nécessiterait pas un réajustement de position, légèrement en retrait, ceci afin de plus prendre part au jeu et à la construction, pour laisser la place plus en pointe à Muleka et Tapsoba ! Quel trio ça formerait devant !

Après tout, n’a-t-on pas dit assez que notre jeu souffrait essentiellement d’impact physique dans notre entrejeu, meilleur garant de notre défense et meilleure alimentation de nos attaquants !

Or, cet entrejeu, à Ostende, était essentiellement constitué de Bastien et Carcela, aux côtés du pauvre et bien isolé Raskin ce soir-là, privés qui plus est que nous étions de Cimirot. On a à coup sûr un élément de réponse à notre triste prestation à la côte, les joueurs Ostendais pouvant presque se balader tout à loisir !

Et puis, pour terminer, il y a à nouveau ce recours à une défense à trois, plus à même selon moi de colmater les brèches. Ce système permet qui plus est à nos deux backs de jouer un cran plus haut, ceux-ci pouvant dès lors rappliquer sur les échappés en prenant de la course à mi-terrain, au lieu de se retrouver en face à face et très vite dépassés sans avoir le temps de se retourner.

A méditer !

Quant à cet autre jeune qu’est Alessandro Calut, quelque peu impressionné par sa première titularisation, qui plus est dans un contexte pas vraiment idéal et confronté à l’un des meilleurs joueurs à cette place, à savoir Castro Montès, il parut plus effacé que les autres mais mériterait d’être revu dans d’autres circonstances !

Alors, non, Mbaye, tout n’est pas pardonné ! Il y a eu trop d’erreurs depuis quelques mois, trop de favoritisme pour certains, quand d’autres étaient injustement ignorés ! Et le noyau, qui doit être certes nettoyé après avoir prolongé les plus utiles, ne doit pas nécessairement faire pour victimes ceux qui n’ont eu que trop peu de crédit jusqu’ici, et dont la mentalité, comme tu le dis si bien Mbaye, est au-delà de tout reproche, contrairement à d’autres !

Qu’on se le dise !!

Gérouche

15 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: TOUT EST PARDONNE ?

  1. Pour Calut, pas tirer de conclusions hâtives. sa place de prédilection, c’est back gauche.
    Ma boule de cristal d’oracle translucide me dit que certains jeunes apparus hier vont bien vite renvoyer certaines (pseudos) vedettes aux calanques grecques !

    1. Je n en doute pas U96. Si tu regardes mes précédents mots, j avais à plusieurs reprises fait allusion à ce joueur, dont on disait le plus grand bien sur le flan gauche, qui nous pose tant de problèmes ! J y crois donc tout autant que toi ! A revoir dans de meilleurs circonstances !

      1. Les meilleures circonstances, on est en plein dedans. Il y a un enjeu, des matchs intéressants pour tous ces jeunes se frotter à de bons adversaires et prendre de l’expérience. Il manque juste nous, dans le stade, pour les transcender !! 😀

  2. Tout à fait d’accord avec toi Gerouche .
    Parmi les joueurs « délaissés » injustement, je citerai Tapsoba,Jans,Shamir et …….. Cop (qui n’est meme plus sur la feuille)
    Pour trois joueurs qui ont reçu beaucoup trop de crédit (Bastien,Carcela,Lestienne)……et parfois Balikwisha.
    Mention spéciale pour Jans que je garderais à 100/100
    Et une attaque Tabsoba-Muleka-Klauss ferait bien des dégats
    Mais bon !!!!!!!

  3. Bonjour gerouche, bien résumé : on en revient au 3-5-2 tant espéré.mais joueurs à prolonger d’une année laifis fai klauss netlo.joueurs à vendre ou lare avenatti Mehdi les tienne Bastien dragus boljevic on allège la masse salariale et on continue de faire éclore nos pépites et surtout garder des joueurs irréprochables (respect et abnégation).et on garde le reste du noyau.

  4. Bonjour Gerouche,

    Il n’est pas question d’oser car lorsque mon opinion est fondée, je n’ai peur de rien.
    Du courage ?
    Non de l’objectivité,oui
    De l’inconscience, certainement pas.
    Ma frustration a commencé avec l’épisode écoeurant de Ricardo Sa Pinto que l’on a éjecté comme une vieille salopette au profit de « Mooooonsieur » Preud’homme.
    N’en déplaise à certain mais Sa Pinto avait inculqué la « gnac » type Standard.
    Et cette année, on a donné trop de temps de jeu à trop de joueurs et en s’entêtant stupidement !
    Gavory,Lestienne,Bastien,Carcela n’avaient pas leur place.
    Par contre, des garçons comme Jans,Pavlovic,Tabsoba,Fai et mon éternel …….Cop (qui nettoie certainement les vestiaires) sont des garçons peut-être moins doués mais qui se battent.
    Et c’est çà que nous voulons voir !

    1. Entièrement d’accord avec toi Franky et il était intéressant de voir nicaise à La Tribune surtout quand Benjamin deceunink lui demande si sa relation avec mbaye c’est améliorée.cela valait de l’or

      1. Moi ce j ai bien aimé, c est l’allusion faite par nicaise à l absence de supporters, qui, s ils avaient été présents au stade, auraient fait comprendre à montanier qu il fallait jouer autrement ! Ce à quoi le petit Benjamin, sourire en coin, lui a demandé si la direction n aurait pas pu en faire de même ! ! Trop drôle

  5. Le problème c’est que des qu’ont devient supporters ils oublient que seul un esprit éduqué peut comprendre une pensée différente de la sienne sans devoir l’accepter et c’est valable dans tout les clubs

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App