Vous êtes ici
Home >> Standard-Rouche.be >> Le mot de “Gerouche”: UN – ZERO

Le mot de “Gerouche”: UN – ZERO

Fallback Image

Chers supporters,

Mis à part ce score, il y a peu de choses à retenir de notre succès ce week-end, contre la phalange Genkoise emmenée par Felice Mazzu, et donc aucune raison particulière de nous réjouir en vue des prochaines échéances à venir, autrement plus difficiles à aborder encore que celle de ce samedi.

En effet, mis à part le coup de patte génial de Bastien, le Standard ne s’était pas montré spécialement dans un bon jour samedi soir, étnit souvent à la peine face à une formation limbourgeoise qui semblait avoir davantage de maitrise dans le jeu.

Si, derrière, la défense à assurer, parvenant à conserver parfois chanceusement le zéro derrière, et même si Bodart, notre jeune gardien, n’y est pas étranger non plus, l’entrejeu a plus souvent qu’à son tour été dominé par celui de Genk, alors que devant, Avenatti n’a visiblement pas encore retrouvé la plénitude de ses moyens. Inquiétant donc, alors que nous allons au-devant d’une semaine particulièrement difficile.

Et nous n’aurons pas à chaque fois un action géniale de l’un ou l’autre joueur pour nous sortir d’affaire !

Quant à l’action ayant amené le but, partie peut-être au départ sur un ballon ayant franchi la ligne de jeu ou pas, le règlement reste invariablement le même pour tout le monde, à savoir que, tant que le ballon est en jeu et que l’arbitre n’a pas sifflé, la phase continue et personne n’est censé s’arrêter. Les joueurs sur la pelouse l’ont bien compris, et entendre dire de la part du coatch adverse que toute son équipe s’est arrêtée de jouer, c’est du grand n’importe quoi ! Ce n’est pas ce qui apparait sur les images, monsieur Mazzu !

A côté de cela, sur la Capitale, le club Bruxellois semble reprendre des couleurs, même s’il est difficile de juger sur une seule rencontre, mais quand même, l’adversaire du jour, St Trond, n’étant pas toujours un oiseau si facile à croquer, surtout quand ces derniers peuvent miser sur les contres.

Il fallait s’attendre à un redressement de leur part, sous la houlette cette fois d’un « vrai » entraineur.

En effet, entre Vercauteren et Kompany, le néophyte, malgré ses bonnes idées sans doute un peu trop prématurées et plus encore trop avangardistes, il n’y avait évidemment pas photo !

Certes, j’étais un des premiers à me réjouir de la méforme et des contre-performances à gogo des Anderlechtois, frôlant les sièges proches de la relégation.

Toutefois, il faut raison garder, car notre compétition n’aurait pas eu à se réjouir de la rétrogradation des Bruxellois. Notre Jupiler League a autant besoin d’eux qu’elle n’a besoin de nous, de Bruges, de Genk et autres cadors  pour assurer le spectacle, le niveau et l’intèret du championnat.

Et puis, qu’en aurait t’il été de la valeur, la saveur des classicos si les mauves auraient continué à jouer dans le bas du classement ?

Non, finalement, désolé de l’écrire, mais il vaut mieux se réjouir d’un certain retour en forme de l’équipe de Marc Coucke.

Et puis, ceci est tout profit pour notre équipe Nationale, qui a dores et déjà un nouveau postulant dans notre arrière garde, le jeune Kana devant plus que probablement être sélectionné tout prochainement…..

Mais, blague à part, on peut regretter de n’avoir pas attiré Nacer Chadli, ancien de la maison rouge, dans nos rangs, au vu de son apport là-bas.

Bien supérieur à celui de Limbombé, qui déçoit terriblement …  pour l’instant.

Enfin, ces considérations mises à part, du moment que l’ôgre Bruxellois reste derrière nous, je ne sais pas pour vous, mais moi, ca me va.

En attendant, s’il nous fallait choisir entre une prestation de haut vol à Franckfort ou à Bruges, le choix, je crois, est vite fait. Je suis donc bien curieux de voir ce que MPH va aligner en Allemagne.

Va-t-il précisément épargner les joueurs les plus sollicités pour conserver une certaine fraîcheur dans son effectif ou, tout au contraire, va-t-il lancer le meilleur de ses troupes afin d’obtenir un résultat correct au niveau européen sans privilégier la compétition Nationale ? Voici assurément la plus grosse incertitude de la semaine à venir.

Dans l’intérêt du championnat, toutefois, il serait heureux de voir le Standard ramener quelque chose de son déplacement en Venise du Nord, sans quoi ……

Nos récentes et dernières déconvenues là-bas ne nous incitent certes pas à l’optimisme, mais, avec un Standard des grands soirs, pourquoi pas ?

Après tout, il fut un temps pas si lointain encore où les rouges ramenaient très souvent les Blauw en Zwarte les pieds sur terre au terme de parties de haut vol.

Gérouche

3 thoughts on “Le mot de “Gerouche”: UN – ZERO

  1. Cela fait quand même longtemps qu’on est archi dominé à Brugge sauf peut-être quand on manque de peu le 1-2 sous Ferrera qu’on aurait gardé ( finalement 2-2 sauf erreur) si Mpenza avait été moins stupide.
    Mais bon depuis lors Brugge est beaucoup plus fort. Donc je ne me fais aucune illusion et donc on a rien à perdre et donc on doit surprendre et ne pas respecter l’adversaire comme ces derniers temps.

  2. J’ajouterai que je réprouve les coups de sifflet à l’encontre d’Avenatti pas en forme mais mal servi comme souvent Emond (d’ou son merite à lui aussi souvent décrié). Car alors il y en a d’autres style Vojvoda qui ne jouait pas hier.
    J’espère qu’Oulare ne va pas revenir trop vite au risque de se blesser à nouveau comme un certain Kompany ; ils ont une musculature (trop ?) puissante et une démarche un peu en canard qui explique peut-être certaines choses.

  3. Je pense tout le contraire l’année passée ce match est perdu savoir gagner en jouant moins bien est un grand atout dans la conquête de Laurier se réjouir d’un retour des mauves person rien à faire sauf qu il faut arrêter cette béatitude à l’encontre de ce club qui n a fait que des erreurs sportives depuis la reprise de. couke et ne parlons pas du côté humain le mot respect n’a pas. De grande valeur du côté de st guidon maintenant gagner contre st trond en crise 11 buts encaissés en trois matchs HEUREUSEMENT mais c est à confirmer dans les prochaines semaines

Laisser un commentaire

Top