Vous êtes ici
Home >> Standard-Rouche.be >> Le mot de “Gerouche”: COMPARAISON N’EST PAS RAISON

Le mot de “Gerouche”: COMPARAISON N’EST PAS RAISON

Chers supporters,

Samedi soir, notre équipe va vraiment montrer son réel niveau, face à l’ogre de la compétition, le FC Bruges.

Tous nous réjouissons déjà de pouvoir assister à ce choc, en espérant un résultat qui nous soit favorable, comme ce le fut à Charleroi, histoire d’apporter un peu de soleil dans la grisaille automnale et avec ce maudit covid qui nous pourrit la vie.

Si d’aventure le Standard venait à l’emporter, ça voudrait sans doute dire que cette équipe-là serait en mesure de prétendre au podium, voire même à la marche suprême.

Après tout, le contexte n’est pas sans nous rappeler l’année du titre, le 1er après 25 ans, quand un nouveau coatch avait pris en mains une équipe théoriquement en devenir, composée de quelques jeunes à peine sorti du cocon, profitant pleinement de ce contexte exceptionnellement favorable et qui avait surpris tout le monde au final.

Et ma foi, rêver par les temps qui courent est à peu près la seule chose qu’il nous reste.

Un Bastien, un Raskin, un Vanheusden et un Bodart n’ont rien à envier je pense aux révélations de l’époque, et elles furent nombreuses, avec l’avènement de Witsel, de Fellaini, de Defour, de Camozzato, même si, au final, deux seulement firent véritablement une grande carrière internationale. Si, en plus, on ajoute aujourd’hui les noms de Pavlovic, très séduisant lors de sa seule apparition, de même que Balikwisha, surprenant lui aussi, le Standard a assurément un bon coup à jouer je pense cette année.

Mais bien sûr, comme indiqué dans le gros titre, comparaison n’est pas raison, et les jeunes pousses ne suffisent pas toujours à faire la différence, surtout si elles sont lancées trop tôt ou mal entourées.

La prestation en demi-teinte de Jérémy Doku avec l’équipe Nationale, la « pépite » d’Anderlecht, comme l’a si bien dit notre Philippe Albert National, doit à ce titre nous servir d’exemple.

Pour ma part, je ne retiendrai vraiment que notre première mi-temps face à l’équipe à la Rose, entame de match au demeurant très séduisante, surtout dans notre façon de dynamiter les flans par de biens beaux mouvements en une-deux, seulement rendus possibles grâce au dédoublement des rôles.

Assurément, les associations conjointes de deux éléments performants et perforants, tant à gauche qu’à droite, fit à ce moment-là très mal aux Anglais, sans pouvoir traduire au marquoir notre indéniable avantage.

Et que dire du rayonnement de Castagne à gauche, aussi brillant de ce côté qu’à droite du jeu, associé à Carasco, hélas bien plus maladroit devant le but.

Certes, à droite, ce fut un peu moins performant, le duo Meunier-Debruyne ne paraissant pas au mieux, ni l’un ni l’autre, mais reste à revoir. Un trossart de ce côté par contre, en association à Castagne, aurait eu un tout autre impact. Quel régal technique et quelle vivacité ce petit Leandro, que j’appréciais déjà particulièrement quand il évoluait à Genk. L’essais Jeremy Doku, par contre, comme dit plus haut, sur l’ensemble de ces deux apparitions, me parut moins concluant, mais le garçon est encore jeune, trop sans doute, malgré ses qualités évidentes, et il me semble tout aussi évident que tant Rennes venu le chercher à grands frais, que Mr Martinez, ont brûlé les étapes avec ce garçon et que le retour sur terre risque d’être difficile à supporter.

Bref, tant devant que sur les flans où les autres secteurs de jeu, pouvoir s’appuyer sur un partenaire plutôt que d’être isolé porte souvent ses fruits.

De là à dire que nos attaquants se montrent pour cette unique raison aussi peu performants, ce n’est pas nécessairement une vérité, Oularé et Avenatti n’ayant pas les qualités de Romelu Lukaku, que j’ai pour ma part souvent décrié mais qui, lors des deux récentes rencontres de notre équipe Nationale, a amplement tenu son rang et donné entière satisfaction, malgré son relatif isolement au front. Mais à défaut d’avoir de telles qualités, être à deux, là-aussi, ça aide…..

N’empêche, il ne me déplairait pas de voir Monsieur Montanier pratiquer de la sorte et confier le développement du jeu de l’équipe à de pareils duos latéraux, plutôt que de laisser un joueur se débrouiller seul pour faire la différence, comme trop souvent.

Mais bon, ici encore, les moyens ne sont pas identiques, même si des garçons comme Bastien et Raskin n’auraient pas fait tache dans les deux équipes successivement alignées par monsieur Martinez.

Chez nous, tout au plus pourrions-nous associer à droite Colins Fay et Medhi Carcela, aux styles très opposés,  le premier jouant le long de sa ligne pour centrer  tandis que le second rentre presque systématiquement dans le jeu, alors qu’à gauche, j’aimerais volontiers revoir en action ce diable de Pavlovic, qui m’était tombé dans l’œil récemment, aux côtés de Balikwisha voire Tapsoba, tous deux me paraissant assez vifs eux aussi.

Mais bon, ici aussi, comparaison n’est pas raison, les qualités des uns et des autres étant plus limitées qu’en équipe Nationale, où Mr Martinez peut s’appuyer sur un vivier de joueurs bien mieux fourni.

Qu’à cela  ne tienne, ces Brugeois-là, on peut les battre ce samedi soir, j’en suis convaincu, mais, une fois de plus, la clef de la rencontre reposera essentiellement sur un mot ….  EFFICACITE, et là, pour nous, ce n’est pas gagné, et avantage aux Brugeois dans ce domaine.

Alors, à tout choisir, autant nous passer de nos deux « tours » devant, comme nous l’avons fait chez les zèbres, et jouer une nouvelle fois avec onze vrais acteurs sur le terrain.

Car, à bien y regarder de plus près, ce manque d’efficacité n’est pas propre au Standard uniquement.

Même notre équipe Nationale, malgré SA GENERATION DOREE, souffre terriblement elle aussi de cette insuffisance en zone de conclusion, sans quoi, elle aurait été …. CHAMPIONNE DU MONDE.

Ah, si seulement notre équipe comme les Diables rouges avaient dans leur rang un certain … LEVANDOVSKI.

Mais force est de constater que si la relève est là à tous les échelons, en attaque, ça coïnce, encore et toujours. A croire que nos clubs sont incapables de former des « tueurs » de surface, spécialité par contre de nos voisins hollandais, pourtant pas plus doués ! Sans doute encore une question de …. MENTALITE.

En attendant, tous aux armes, et bon match à tous.

Gérouche

13 thoughts on “Le mot de “Gerouche”: COMPARAISON N’EST PAS RAISON

  1. Bel article Gerouche je suis à fond derrière ton article sans une seule critique. La solution de samedi sera la même que l’année passée, le pressing sur Vormer et Vanaken (Bastien et Mpoku) mais je pense que Bastien et Raskin peuvent également le refaire.

  2. L entraîneur gagnant après 25 ans rouchblanc ? Ma foi, j ai oublié son nom . Mais comme dit van moer, on ne va pas encore revenir là-dessus cette fois, c est toi qui cherche des embrouilles, mr l incendiaire

    1. Eh oui mon cher Gerouche, tu fais partie de la presse maintenant et quant on connaît l’hypersensibilité de Rouchblanc à l’égard des media lol.
      A propos il y a une enquête sur les déboires d’Anderlecht dans foot-mag comme quoi le Standard n’est pas leur cible privilégiée.

  3. Gerouche cette question était demandé dans un sens humoristique mais si c’est pris autrement ok pour moi cela traduit uniquement les œillères et la non acceptation sur le fait que cet entraîneur fait partie de l’histoire du standard au point que tu me traite d’incendiaire c’est tellement facile de tout prendre tout au 1 er degré

  4. Humm, sacré rouchblanc ! Trop drôle décidément . Bien sûr que j avais pris ta question au second degré. Mais le plus comique est que ma réponse l’était tout autant ! Mais toi tu ne l as pas vu ( la faute aussi à ces fichus émoticônes qui s’affichent pas ici). Ta réflexion est donc hors sujet, car il n y a pas pire que celui qui ne veut rien voir, lol.

  5. Vrai que sur un écrit ou un sms, on ne s exprime pas toujours clairement et donc parfais mauvaise interprétation ! rien de tel qu une bonne conversation entre 2 yeux , lol. Bon match à toi aussi et croisons les doigts pour nos couleurs

Laisser un commentaire

Top