Le mot de « Gerouche »: ET DE QUATRE

Chers supporters,

Quel beau derby nous a été offert hier en soirée, essentiellement dans le second acte du match, grâce à l’implication et le jusqu’au-boutisme des 22 acteurs,  chacun désirant absolument la victoire, et pas seulement pour triompher de l’ennemi juré, mais plus encore par nécessité, avec, le plus important sans doute, une nouvelle victoire à la Clef sous l’ère Mbye Leye.

Son prédécesseur doit se retourner …. Dans son fauteuil, où il est désormais bien installé. Et fasse finalement qu’il y reste. Ceux qui pensaient, moi y compris et visiblement à tort, qu’il n’était en rien responsable de la situation fin décembre, attribuant nos échecs à notre incapacité récurrente à trouver la faille dans les défenses adverses, et donc plus à la maladresse de nos attaquants qu’à toute autre chose, doivent revoir leur jugement. Sous la baguette de notre entraineur Sénégalais, on empile désormais les buts presque comme on respire, il est vrai grâce à deux apports qui ont fait aussi cruellement défaut fin du premier tour ; Muleka, longtemps absent pour blessure et insuffisamment rétabli, et ce Joao Klauss, tout dernier transfuge du mercado hivernal, sous forme de prêt, et déjà Oh combien précieux.

Mais qu’ont donc les nouveaux entraineurs recrutés, à vouloir, presque systématiquement, réclamer leur ancien T2 pour les accompagner dans leurs nouveaux clubs ? A coup-sûr, Monsieur Montanier, ce fut votre toute première erreur en débarquant à Sclessin. L’apport éclairé car déjà bien installé, de Mbye, conjugué à son expérience offensive vous auraient été d’une aide précieuse. Mais bon, d’un autre côté, pas sûr que ce « mariage » aurait pris…. Si seules vos idées avaient pris le dessus.

Quoiqu’il en soit, le Standard marque désormais, et plus seulement sur phases arrêtées, mais bien souvent sur des actions de « plein jeu », comme se plaisent à le signaler les commentateurs.

Du plus vu depuis longtemps, avec, à la clef, de beaux mouvements.

« P’tit Léon », alias Léon Semmeling l’a bien dit, sur ce site, que le vrai problème ne venait pas uniquement de nos attaquants, mais bien de la mauvaise alimentation en ballons de ceux-ci, ballons souvent peu voir pas du tout exploitables.

Ce fut par ailleurs un honneur et un immense plaisir de découvrir que, non seulement d’anciens joueurs du club, et peut-être qui sait des joueurs ou autres cadres actuels, restant toutefois et de façon bien compréhensibles dans l’anonymat, viennent visiter le site, et puis osent intervenir, comme l’a bien fait notre désormais joueur octogénaire. Merci à eux pour cette « semi » reconnaissance.

Pour en revenir à la rencontre d’hier, et comme cité initialement, les deux équipes ont été « à niveau », les « krolos », pour faire court, ceci sans la moindre intention « discriminatoire » ayant élevé leur jeu défaillant récemment, pour tenter de revenir avec au minimum un point.

C’est donc à leur tour de goûter aux très redoutés « parfums de crise », alors qu’en début de saison, ils paraissaient pouvoir tout simplement en mesure de briguer le titre, de l’avis même des spécialistes, tant ils paraissaient invincibles. Aujourd’hui, même leur présence dans le top4 est fortement compromise, et si plus d’un rouche savoure ce matin ce retournement des choses, je préférerais pour ma part les y voir, mais pas à notre détriment, cela va de soi.

Non seulement je n’ai jamais été un « anti-zébres », comme beaucoup, le club de la métropole hennuyère affichant une belle progression, et puis, pardi, comme nous, c’est du Wallon, alors, à quoi bon considérer ce club comme moribond. Il y a bien place en Wallonie pour deux clubs d’envergure, au moins, même si vous savez où va ma préférence.

Quant aux doutes relevant de la sélection dès le départ de Medhi Carcela, des œuvres de Leye, on a eu aussi la réponse « logique », notre ex feu follet ne figurant pas sur la feuille de match au coup d’envoi.

Bravo Mbye, car il en faut du courage pour reconnaitre, non implicitement, que l’on s’est trompé et oser revenir sur tes propres déclarations. J’espère au moins que tu as pu en parler librement avec Medhi, qui a toujours tout notre attachement et sera toujours dans nos cœurs, mais, à un moment donné, il faut savoir admettre qu’on n’est plus le joueur qu’on a été et céder sa place à la relève. Mais merci à toi, Medhi, pour tout ce que tu nous as apporter, à nous avoir aussi fait rêver.

Pour le reste, j’avais souhaité voir nos attaquants retrouver la confiance et le sens du but, c’est désormais chose faite et bien faite, des œuvres de Klauss et de Muleka, même si leur but en appel bien d’autres….

Aujourd’hui, même si la dernière ligne droite en vue des Po1 est en ligne de mire et notre objectif immédiat, c’est déjà au futur qu’il nous faut penser, avec non seulement, la saison prochaine, notre retour tant espéré et attendu au stade, mais avec aussi notre capacité prochaine à pouvoir contrarier l’hégémonie Brugeoise, qui, si on y prend garde,  pourrait nuire à l’attrait de notre compétition.

Cela vaut aussi pour les autres acteurs et cadors du championnat, tous à la traine par  rapport à l’ogre Brugeois. Mais si Leye confirme ses bonnes dispositions et sa toute nouvelle réputation, que nos jeunes, fréquemment utilisés, poursuivent sur la même voie, je ne vois pas notre avenir si terne que ça.

Le tout est de savoir si monsieur Venanzi aura toujours les moyens de ses ambitions, parvenant à conserver l’essentiel en nos rangs, voir attirer l’un ou l’autre renfort.

On connait désormais plus ou moins les noms qui doivent partir, ce n’est plus un secret pour personne.

Le seul  point d’interrogation, en ce qui me concerne, tient à la présence sur le terrain de … Maxime Lestienne. Souvent décrié, ce joueur s’est à nouveau signalé hier soir, positivement d’abord, par son engagement, sa vitesse, ses déplacements incessants, mais, hélas aussi, par ses ratés invraisemblables, les buts inscrits paraissant bien plus difficiles que les occasions qui lui échurent ! Si Charleroi était revenu une fois encore au score, ou avait ramené un point ou plus au terme de la rencontre, c’eut été dû incontestablement aux ratés de l’ex-gazelle. Est-ce à dire qu’il faille l’écarter au profit d’un autre ?

Je n’irai pour ma part pas jusque-là, tant son apport dans le jeu est indéniable, mais tout de même.

Bref, je vous laisse seuls juges….

Ce championnat inédit, suite au covid, est loin d’avoir délivrer ses verdicts, si ce n’est pour la première place, et les vedettes d’hier ne sont pas nécessairement celles du jour, encore moins celles de demain.

L’absence de supporters aux stades ont réduit l’avantage des clubs visités à peau de chagrin, et les surprises, chaque WE, ne sont pas rares, les équipes enterrées ressuscitant souvent comme par magie au stade suivant. Tant et si bien que la seconde place, derrière les gazelles, parait encore tout à fait dans nos cordes. Qui aurait cru ça en décembre, quand notre équipe, nos joueurs, complètement paralysés et sans envie, donnaient l’impression de ne plus pouvoir gagner la moindre joute ?

COM ON STANDARD.

Gérouche

14 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: ET DE QUATRE

  1. Encore une fois un bel article Gerouche, entièrement d’accord avec toi concernant Carcela, je ne m’attendais vraiment pas à ce qu’un gamin de 19ans MA mette Medhi sur le banc, et en plus c’est archi mérité pour MA.
    Concernant Lestienne je suis plus nuancé que toi, hier sur le tchat je l’ai même qualifié d’un méchant qualificatif de 3 lettres après se deux ratés monstres puis après réflexion j’ai fait marche arrière et je me suis même excusé sur le tchat, il a été tout le temps mobile et a tout le temps créé des brèches dans le jeu carolos, et in finé il fait marquer Klaus et MA via deux superbes assistes donc finalement il a fait un très bon match.

    1. Plus nuancé Philippe ? Mais je pense justement avoir été nuancé au propos de Lestienne. Je reconnais qu’il a fait un très bon match moi aussi, mais dommage que ces deux ratés mettent son beau match à l’arrière plan. Comme souvent, on ne retient que ça …..

    2. Heureusement après deux excellents assists sur les deux premiers buts qui me faisaient entrevoir un début de réhabilitation du « cher »Maxime, ses deux bourdes par la suite n’ont pas prêté à connaissance quant au résultat final. Mais c’étaient deux occasions uniques qui auraient pu faire le break, comme Leye l’a souligné. Auriez-vous la même indulgence en cas de défaite ? Je lui en veux plus sur son centre à l’adversaire que sa reprise dans les nuages à 5 m du but. Avez-vous entendu son interview? Il a cru que c’était un équipier qui l’appelait mais c’était un Carole qui l’appelait !!! La preuve qu’il est c… car on apprend aux minimes à lever la tête et regarder le jeu en courant pas le ballon..

  2. Bonjour Gerouche, il y a un météorite qui est tombé sur la Belgique des miettes sont ils tombés près de chez toi. Je rêve tu a enfin admis que ce français peut être bon entraineur n’était pas fait pour le Standard .haro sur ceux qui l’ont choisis , enfin c’est fait ,passons a autre chose
    En plus ,il est vrai que tu es très nuancé sur le match et sur l’apport de certains joueurs mais en plus très optimiste ou là je mettrai un petit bémol car les quatres prochains matchs vont être cruciaux pour être et rester dans le Top 4 Meme ,si j’y crois à fond
    En ce qui concerne Carcela je suis d’accord avec toi cela fait mal dire que son temps est passé .Le Standard devrait le vendre et prendre un très bon milieu mais est ce possible financièrement
    Voilà comme Phil Bel Article

    1. Bonjour Rouchblanc, non, pas de météorite, juste quelques beaux flocons. Mais bon, on ne peut pas dire grand chose en fin de compte face à l’évidence, hein.
      Inutile de persister quand on a eu tort, lol. A+

      1. Tu t’autoflagelles un peu là mon cher Gerouche. On n’a jamais dit’ en tout cas pas moi, que Montanier n’était responsable de rien. Je constate quand même que non seulement les Oulare, Avenatti mais Cop et surtout Boljevic ont disparu. J’imagine que Leye n’a pas pleuré pour les garder ni refuser qu’on engage Santa Klaus.
        Albert a encore défendus les deux tours mais petit Léon semble aussi mettre en doute l’approvisionnement des avants. L’entré-jeu il est vrai vulnérable selon moi surtout sans Cimirot mais on constate quand même, paradoxe quand Leye disait à La Tribune ne pas privilégier les centres, que deux beaux buts sont marqués de la tête par deux avants qui n’attendent pas que la balle vienne sur leur front mais se déplacent au bon endroit.
        J’ai répondu par ailleurs pour Lestienne et je te trouve trop gentil lol

  3. Bonsoir les amis,

    Jaime on va laisser nos amis poursuivre leurs retrouvailles non ?
    C’est un accouplement presque touchant en fin de compte.
    L’un reconnaissant que son approche initiale n’était pas(tout à fait) la bonne et les autres assistent avec plaisir (évident) à ce changement dans le constat.
    C’est beau, non ?
    Je suis même ému 🙂 mais attention…Pas touche à nos rouchettes, hein !!!!
    A bientôt

  4. Gerouche,
    Te voilà encore plus grand que tu ne l’étais la semaine dernière.Faute avouée, fessées toute l’année. Et c’est Rouchblanc qui se fera un plaisir de te les faire rougir de plaisir. Il n’attend que ça.Oui, Roucheblanc, derrière son franc-parler quotidien, te lance clairement un :réconcilions-nous » sur un oreiller en poils de castor (celui-là même que je partage avec Osiris sur un bateau en papyrus cabotant sur la Meuse tel une rondelle de citron dans mon Long Island du jeudi, vendredi et samedi soir. Comme le dit si bien Osiris, mon père/guide spirituel, cette future syngamie fait chaud au coeur dans ces moments difficiles que nous partageons tous. Un couple se forme, un autre se brise. Elle m’a quitté. L’amour dure 3 ans disait Beigbeder. Il a duré 2 mois. Je la trouvais de plus en plus détachée ces derniers temps. Elle ne prenait plus plaisir à faire ma vaisselle, à cirer mes chaussures, à dormir au pied du lit. J’ai deux chats de race qui m’ont couté une fortune qui ne supporte pas partager mon lit avec une inconnue. Elle ne l’a jamais compris. Pfffffff. Les femmes d’aujourd’hui ne sont plus ce qu’elles étaient.

  5. Sacré  » jaime « , tu ne changeras jamais, mais si tu dérapes souvent, ta prose mi figue mi raisin est bien agréable à lire. Certains ont l humour au raz des pâquerettes, toi c’est au raz de la ceinture, lol. Trop drôle ! Aucun risque de se prendre la tête avec toi, mais autre chose là, danger. Ces jeunes quand même !

    1. En effet, je ne suis guère conflictuel :)))
      Pour en revenir au match de dimanche, j’ai beaucoup aimé le déplacement des joueurs sans ballon. Ça nous manquait pas mal ces dernières semaines. Leye fait de l’excellent boulot en ce moment (moi-même l’ayant critiqué). Mais étant d’un pessimisme sans faille, voyons contre Ostende et Bruges. Personnellement, j’attends depuis l’ère Leye la fin de ces deux matchs pour me faire une idée plus précise. 4 points sur 6 serait une une excellente chose. Notre calendrier n’est pas super light. Le match contre Anderlecht pourrait être finalement le match de l’année pour nos deux équipes!

      1. Effectivement super  » j’aime  » on y verra plus clair après ces deux rdv là ! Un zéro est tout à fait possible hélas, malgré nos progrès. Mais bon, comme les résultats sont de plus en plus étonnants et défiant toutes les statistiques, pourquoi pas croire en nos chances. Moi, je serais bien déjà content de récolter 3 points, peu importe où !

    2. Pour info Gerouche, elle n’était pas si jeune. Elle avait 97 ans, veuve mais millionnaire. J’étais prêt à l’adopter (en fonction des résultats de son chek-up médical) mais pas elle apparemment. Elle a profité de ma naïveté. Toutes les mêmes!

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App