Le mot de « Gerouche »: KV – KO

Chers supporters,

Si l’on m’avait dit, au lendemain de notre pénible et peu glorieuse victoire au CS de Bruges, que nous allions étrier l’équipe en forme du moment, à savoir ce KV Mechelen que l’on nous présentait comme un sacré obstacle, jamais je ne l’aurais cru.

Bon, il est vrai qu’une fois encore, nous avons été bien aidé. D’abord par une équipe de Malines à côté de son sujet et donc à la peine (ce n’est pas moi qui l’ai dit hier soir, au terme de la rencontre), ensuite par ce but aussi extraordinaire qu’inattendu et contre le cours du jeu, à ce moment précis du match, par ce diable de Dussenne, alors que les occasions et nos incursions dans le camp adverse se faisaient rares, et enfin par cet autre but tout aussi splendide qu’hasardeux des œuvres de Selim Amallah, à l’extérieur du rectangle et dès la reprise, ayant mis notre équipe sur du velours, dès cet instant.

Sans oublier que le travail en amont fait par Montanier commence à porter ses fruits….Tout bénéfice pour Leye…. Et comme la chance continue, depuis la reprise, à être de notre côté, renvoyant encore une fois la reprise de De Camargo sur la transversale, il n’y avait pratiquement plus qu’à dérouler.

Aussi simple que ça ! Pas de quoi en faire des choux gras !

Bon, allez, je plaisante hein sur ce coup-là, rassurez-vous. Inutile de m’envoyer une volée de reproches, lol. Et quoiqu’en pensent certains, mon bonheur et mon plaisir, hier soir, étaient total, footballistiquement s’entend, bien sûr.

Plaisir d’abord de nous voir triompher d’un adversaire qui, au contraire des commentaires des chroniqueurs en fin de match faisant allusion à un KV Mechelen hors forme, était tout sauf oiseau pour le chat. Quelle injustice ! Quelle mémoire courte et sélective surtout, au vu des vingt premières minutes où, tout au contraire, l’avantage était clairement dans le clan Malinois, les nôtres courant le plus souvent après le ballon et étant régulièrement en retard.

Plaisir ensuite d’avoir pu assister à tant de solidarité de nos joueurs, restés calme et concentrés du début à la fin, bien appliqués à respecter les consignes et respirant une confiance retrouvée.

Bonheur enfin de voir une équipe ayant retrouvé le plaisir de jouer après leurs déboires de décembre.

Seuls les automatismes devant manquent encore pour pouvoir mieux perforer les défenses regroupées, nos avants jouant parfois trop éloignés les uns des autres, mais les progrès sont là, c’est incontestable cette fois, et tout le mérite en revient à Leye, dont le calme le long de la ligne de touche semble avoir inspiré ses joueurs. Bravo Mbye.

Et au passage, sorry d’avoir douté de toi, mon scepticisme initial était surtout du à ton manque de bagage, sans avoir jamais pu faire tes preuves en solo, sans une belle-mère dans ton dos et plongé en pleine crise.

Etre fin stratége et savoir diriger un groupe de joueurs aux origines et aux attitudes bien différentes, ce sont deux choses distinctes. Manifestement, malgré ton côté « placide », tu maitrises les deux, et c’est tant mieux, pour nous surtout.

Toutefois, contrairement à plusieurs qui exultent à tout va, je ne vais pas trop m’emballer, histoire de ne pas retomber les pieds sur terre, car des progrès peuvent et doivent encore être fait, si pas dans le gestion du match, du moins dans nos infiltrations devant, pas toujours aisées.

Mais, à coup sûr, Mbye a commencé  par reconstruire à la base, revenant aux essentiels avant d’envisager tout autre chose. Bien vu !

Maintenant, ne me faites pas dédire ce que j’ai développé dans mon sujet précédent. Au CS bruges, ce fut mauvais, point. Mais la vérité d’un jour n’est pas nécessairement la vérité du lendemain.

Medhi Carcela en est le meilleur exemple. Mis en avant par Mbye lors de sa conférence de presse initiale, ayant jugé pour ma part cette présentation et déclaration d’amour comme risquée, certains y voient déjà la confirmation que Mbye n’a que faire de de ce genre de considération et n’hésite pas à revoir son jugement ! Tout à son honneur, si tel est le cas, après tout, il n’y a que les sots qui ne changent pas d’avis. Mais peut-être que l’absence de Medhi sur le terrain au coup d’envoi hier n’avait que pour seul but de le laisser souffler, à peine trois jours après avoir joué nonante minutes. Nous serons donc vite fixé le WE prochain, quant aux intentions réelles de Mbye à son égard. Quoiqu’il en soit, la gestion de Medhi reste difficile, alors que les uns le présentent hier comme incontournables, aujourd’hui comme joueur non grata. Faudrait savoir et ne pas retourner notre veste continuellement, au gré du vent.

Ne me faites pas dire non plus que MPH n’est pas derrière Leye, comme beaucoup d’entre vous le reconnaissaient hier et ne s’en offusquant plus, estimant que l’approche de la rencontre portait le cachet du grand Michel.

Ce n’était donc pas manquer de respect de ma part vis-à-vis de Leye que d’affirmer cela, Mbye étant malgré tout toujours l’élève et MPH le maitre, qu’on l’apprécie ou pas. Ne pas prendre avis auprès de son mentor aurait été une grave erreur, monsieur l’entraineur.

Mais il faut savoir aussi, quand les circonstances l’imposent, prendre aussi ses distances et défendre ses propres idées. Il semble que Mbye l’a bien compris, en homme intelligent qu’il est.

Jamais je n’ai dit le contraire.

On peut dores et déjà se poser la question sur les raisons de la métamorphose de notre équipe, en à peine plus d’un mois de temps. Même si l’impact et l’approche de Mbye par rapport à son prédécesseur ne semble souffrir aucune discussion, un neuf sur neuf n’étant plus le fruit de la chance ni du hasard, il serait bon de se rappeler que les mois de décembre, chaque année, laisse des traces dans les organismes des joueurs ayant du jouer sur deux fronts, le championnat et l’europe. Et si les résultats ne suivent plus, la confiance elle aussi s’évapore et tout part en vrille.

J’en viendrais presque à souhaiter que le Standard ne joue plus crânement sa chance dans cette seconde compétition, l’utilisant juste pour tester et lancer ses jeunes, quelque peu encadrés, point.

Pour terminer mon édito, que bien d’entre vous, les plus « complotistes » surtout, j’en suis certain, attendent impatiemment ce matin, histoire de voir ma réaction après la semi-démonstration de nos couleurs hier soir, j’en arrive à la conclusion que ceux-là sont plus heureux encore de triompher de mes dires, qui les confortent tout naturellement dans leurs propres ressentis, que de voir le Standard l’emporter sur le terrain.

Pour rappel, nous sommes TOUS derrière le Standard, même si nos idées quelques fois divergent, c’est bien normal. Mais notre club de cœur ne doit surtout pas nous opposer. Ce serait un mauvais débat, tout autant qu’un mauvais et stupide combat.

Place à présent à la visite de Charleroi, souhaitant bien entendu une victoire des nôtres, continuant sur cette belle lancée. Mais la cerise sur le gâteau serait de voir enfin nos attaquants, Klauss, qui m’a déjà bien plu hier, et Muleka, faire eux aussi le plein de confiance et alimenter le marquoir et leurs propres compteurs !

Gérouche

 

31 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: KV – KO

  1. Bel article, en plus on peut ajouter que notre faiblesse était l’étroitesse du banc, hier carcela laifis tapsoba et muleka entre autres bientôt en plus siquet fai et cimirot on est bien et ils vont devoir se remuer le popotin pour être dans la sélection et pire encore pour être sur le terrain au coup d’envoi

    1. Super article… Étant ancien joueur du Standard, je me lance… Le niveau monte, c’est sûr que notre nouveau entraîneur en est responsable… Néanmoins, afin d’avoir une stabilité à l’avenir, je ne comprends pas pourquoi le club n’engage pas un vrai meneur de jeu qui permettrait d’orienter le jeu. Pour moi, il n’y a pas un problème de buteur. Comment marquer si on reçoit très peu de ballons en 90 minutes…

      1. Vous êtes bien Monsieur Léon Semmeling, capitaine rouche aux 5 titres? J’ai peine à le croire. Excusez d’en douter avec tous les farceurs. L’événement est tellement inattendu et flatteur pour ce site. Gerouche sait que je l’apprécie et c’est vraiment une belle récompense pour lui d’attirer une vraie icône. Comme beaucoup à votre époque, vous êtes modeste et vous estimez utile de vous présentez comme ancien joueur. Vous pensez aux jeunes qui n’ont pas connu l’âge d’or du Standard et du foot en général pas encore pourri par l’argent.
        Vous parlez d’un grand meneur de jeu; je me suis permis d’utiliser ce pseudo en hommage au plus grand que vous ne citez pas étonnement. Haan était bien sûr son digne successeur. J,adorais Marin dans la lignée des grands huit parti trop vite. J’ai toujours pensé que le Standard a brillé lorsqu’il avait un grand meneur de jeu.
        Tiens, vous qui saviez débordé pour centrer à Claessen, Kostedde,.. non Bukal c’était plus tard? vous devriez peut-être réenfiler le training pour donner quelques leçons.
        Au plaisir de vous lire.

  2. On te sent encore prudent et hésitant, évitant de t’emballer et je te comprends car la roche tarpéienne est proche du Capitole. Néanmoins tu l’as dit, le bonheur est TOTAL et la victoire convaincante. On a souvent reproché au standard de perdre des plumes contre les mal classés, le team « MBAYE » vient de battre les 18è, 17è et 15è du classement, il y a donc clairement eu une remise en question de tout le groupe et l’approche de Leye, cool mais ferme et aux ambitions élevées (comme il se doit au STANDARD) n’est pas étrangère à cette amélioration.
    Concentration, abnégation et mouvement. Leye marquait beaucoup sur phase arrêtée et le but de Noë est tout à fait dans son style : se débarrasser du marquage puis plonger dans l’espace créé par le mouvement de Klauss, du beau travail.
    On a fait la fine bouche sur la courte victoire acquise au cercle mais le grand antwerp entraîné par le grand Vercauteren n’a fait que 1-0 à la 84è.
    Enfin Montanier était un poissard car chaque tir adverse ou presque était inarrêtable pour notre pourtant brillant portier, Mbaye semble avoir, lui, la baraka des grands car maintenant Arnaud dispose en plus de son talent, de deux poteaux et d’une transversale pour l’aider LOL

  3. Wouah je suis sur mon euh stupéfait par tant de bienveillance envers Leye et presque d’accord sur ce bel article comme dit phil sauf que Malines n’était pas vraiment dangereux et que personne ne se demande si c’est pas à cause du standard que Malines n’y était pas
    Ceci dit le premier à retomber sur terre c est Leye
    Par contre cher Gerouche qu’est ce qui fait la différence entre Leye et Montanier. ?Cela ne peut pas être la coupe d’Europe vu que ce français avait une philosophie à outrance du turnover alors quoi?
    Bien sûr que je n’ai jamais douter de ton attachement au Standard

  4. Bonjour… En tant qu’ancien joueur au Standard, j’avais depuis un certain temps réagir… Très bel article. Le club remonte, mais je pense qu’il faudrait un vrai meneur de jeu afin de distiller les passes. Pour moi, il n’y a pas de problème d’avant centre. Lorsqu’ils seront alimentés correctement, ils marqueront. C’est là que Marin, Haan, etc. manquent cruellement…

    1. Vraiment, c est vous réellement vous Léon ! Si c est bien le cas, content de vous lire. Vous faites vous aussi partie des supporters depuis longtemps ! Et bravo pour votre carrière et votre fidélité . Je m en voudrais donc de vous contredire, votre avis étant sans conteste plus valable et fiable que le mien. En fait je confirme, avec plus de ballons exploitables, nos attaquants auraient un bien meilleur rendement, vous avez totalement raison, c est certain. Mais à mes yeux, cependant, raskin n a rien à envier à marin ou defour. Au plaisir

      1. Est que cela existe encore un meneur de jeu si oui à quel prix ? Mais tout à fait d’accord avec p’tit Léon. Il manque un joueur dans cet entre jeu
        Prenez soin de vous Léon Que de plaisirs vous nous avez donné et que vous donnez en venant sur le site
        Merci

    2. Maintenant Mr.Semmeling, si nos joueurs ne pas sont pas suffisamment alimentés, il reste toujours la banque alimentaire. Ce serait dommage de ne pas marquer parce qu’il n’y a plus de pâtes dans les armoires.

      1. Le grand jour approche. Nos deux tourtereaux Gerouchblanc (ouiiiiiiii, deux en un) autour d’une chopine à se faire du pied, à se caresser les doigts de pied, à se pincer le nombril, à se faire tourner une mèche de cheveux autour du doigt si vous avez encore des cheveux (sinon faites briller le cuire chevelu avec de l’huile d’olive), la peur qui vous envahit à chaque fois que vous vous rencontrerez, la belle accolade bien virile pour vous dire bonjour, la petite morsure au lobe (de l’oreille!!), toutes ces petites agressions mignonnes. Vous filmez tout!!!!! Ca va être ha……..ttendez la suite….llucinant. HAAAAAAALLLLLLUUUUUUUCIIIIINNNNAAANNNT.
        On peut tout perdre cette saison, je m’en fiche et contrefiche mais JE VEUX LA KISSES TAPE DE GEROUCHBLANC!!!!! OHHHHHHHH YEAHHHHHHHHHHHHH

          1. Vous voyez, vous êtes de plus en plus proche. Les hormones titillent les amis. Après l’amour est dans le pré, l’amour est à Sclessin….Concentrez-vous bon Dieu. Charleroi arrive!!

  5. J’ai bien aimé les premiers paragraphes de ton billet……..certains ont vu Rouche, C’est certain. J’avais dit que je ne croyais pas en Leye mais que j’espérais me tromper. Manifestement, C’est le cas. Il semble être the night man in the right place. J’ai bien aimé Klauss….il va nous être utile. Bonne idylle avec ……..Rouchblanc

        1. Une grosse embrassade en bonne et due forme dans le rond central entre nos deux tourtereaux. On peut tout perdre, je m’en contrefiche. Je veux les voir s’enlacer dans le rond central, nus comme des vers! Ce n’est plus une question de savoir si ça va se passer, mais quand ça va se passer!! Ça va être ha…..ttendez la suite…..llucinant. HALLUCINAAAAANNNNTTTT

  6. (re)bonjour les amis,

    Il faut relire les déclarations de Fornieri à propos de son attitude vis-à-vis de sa participation au capital du Standard, c’est édifiant !!!
    Il semble avoir oublier au passage qu’il est surtout dépendant de ses actionnaires ……publics et privés.
    A ce sujet là, il y en a qui ne doivent pas rire du tout!!!

    Mais cool, Fornieri va pouvoir en parler au frais avec son copain Moreau.

    Conclusion : heureusement, que le deal ne s’est pas fait avec nos chères couleurs.

    Bonne fin de journée

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App