Le mot de « Gerouche »: HANS VANAKEN, le CHAINON MANQUANT ?!

Chers supporters,

Sans avez-vous suivi, tout comme moi, les dernières prestations des diables rouches, ceux-là même qui nous avaient quelque peu déçu lors du dernier Euro, affichant une nouvelle fois leurs limites face aux « grosses pointures », ceci malgré la génération dite « dorée » qui nous permettait de rêver à un sacre final lors d’un grand tournoi.

Le moins que l’on puisse dire, et même si les adversaires proposés n’étaient pas spécialement à la hauteur, quoique, l’entame de match des Estoniens et les références de la Tchéquie avaient de quoi semer le doute dans nos certitudes…

Le moins que l’on puisse dire, donc, c’est que l’animation offensive, les beaux mouvements et l’efficacité furent par deux fois au rendez-vous, bien plus finalement que lors du récent Euro, notre équipe Nationale paraissant bien plus séduisante.

Pourtant, tout comme la Tchéquie, et essentiellement lors de notre premier match face à l’Estonie, nous aussi nous étions privés de plusieurs joueurs phares, à commencer par notre maitre à jouer, Kevin De Bruyn.

Alors, comment expliquer une telle embellie dans le jeu, même si, bien entendu, en face, ce n’était pas l’Italie ou la France, nos deux plus récentes bêtes noires !

Est-ce en fin de compte un pur hasard, si, par deux fois justement, Hans Vanaken fut ENFIN aligné par Mr Martinez, il est vrai presque contraint et forcé au vu du nombre de défections dans ce secteur de jeu ?

On peut aujourd’hui nous demander pourquoi ce charmant et talentueux joueur n’a jamais pu réellement recevoir sa chance en équipe Nationale, comme d’autres parfois aussi, dont le seul défaut est de n’évoluer qu’en Jupiler Pro league ?

Car il ne faut pas tourner autour du pot comme on dit, si le longiligne et très efficace soulier d’or de la Venise du nord n’avait jusqu’ici jamais trouvé grâce aux yeux de l’entraineur National, c’était en priorité cette appartenance à un championnat dévalorisé, conjugué au fait qu’il n’était pas vraiment un joueur « technique » à la sauce Martinez, qui ne jure essentiellement que par cette qualité.

Or, il était peut-être bien là, le vrai problème de notre équipe Nationale, soit un excès de joueurs techniques abusant parfois de dribbles au détriment de la rapidité dans les actions finales, hormis les contres, et ne sachant que rarement tirer leur épingle du jeu dans les espaces courts, seul Kevin De Bruyn échappant à cette catégorie, dont la vista et la faculté à se séparer rapidement du ballon nous valut bien des satisfactions.

Avec Vanaken, il semble que nous ayons enfin trouvé cet homme capable d’accélérer le jeu dans le rectangle, en une seule touche, avec intelligence et sans jamais abuser de ronds de jambes, ceci sans même parler de son efficacité à mettre le cuir au fond, que ce soit du pied ou d’un coup de tête, tout aussi ravageur.

Alors, de grâce, qu’on ne vienne pas me parler de « coup de génie » de Roberto Martinez, pour avoir enfin lancé le grand Hans dans le bain, lui qui a été royalement « snobé » par ce même coach, au récent Euro.

Pour ma part, je parlerais davantage d’une approche aveugle, où les seules certitudes du coach Espagnol reposent sur des principes parfois dépassés, ignorant qu’une équipe ne se compose pas que de vedettes mais constitue un tout, un ensemble, comme aux échecs, jeu dans lequel il faut plusieurs profils aux possibilités bien différentes mais … COMPLEMENTAIRES !

Finalement, je dirais que le seul mérite de Mr Martinez est d’avoir pu garder ce joueur comme d’autres, concerné et motivé par l’équipe Nationale, quand d’autres auraient perdu patience (n’est ce pas Radja Naingollan), et auraient claqué la porte !

Puisse t’il enfin en tirer les leçons pour la prochaine coupe du monde au Quatar, ce tournoi se présentant dore-et-déjà comme celui de la dernière chance !

Sinon, à part cela, que dire d’autre des Diables rouges, si ce n’est que de souligner une fois de plus le nouveau statut de Romelu Lukaku, qui, non seulement, a franchi la barre des 100 sélections en équipe Nationale, continue à empiler les buts presque les yeux fermés sans pratiquement ne plus rien rater désormais, alliant toujours puissance mais aussi efficacité et qui, ENFIN, échappe à toutes les critiques émises à son sujet en dans des temps moins glorieux où il ratait encore parfois l’immanquable ! Chapeau bas à lui pour avoir résister lui aussi à cette déferlante de reproches, moi-même n’ayant pas été le dernier à lui en adresser.

Il a atteint à présent une tout autre dimension et fait partie sans la moindre contestation possible, des joueurs à aligner sans prendre la peine de réfléchir.

Je m’en voudrais aussi de « zapper » le retour au premier plan d’un certain Eden Hazard, dont les actions bien senties et spectaculaires font à nouveau plaisir à voir, à condition, comme dit plus haut, de ne pas trop en abuser.

Eden ne sera sans doute jamais un second Christian Ronaldo ni même un authentique buteur, mais s’il pouvait enfin être épargné par les blessures, nul doute qu’il finirait par retrouver grâce au Real de Madrid, dans un tout autre rôle que celui qui lui fut désigné jusqu’ici, mais qui sait ! C’est en tous cas tout le mal que je lui souhaite.

A très bientôt pour à nouveau commenter un match des rouches, cette couleur nous collant décidément à la peau.

Gerouche

11 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: HANS VANAKEN, le CHAINON MANQUANT ?!

  1. Je ne m’attendais pas à un article sur le sujet mais agréable surprise Gerouche.
    Sans vouloir être suiveur à tout prix lol, je me faisais justement la même réflexion à propos deVanaken , auteur de deux beaux assists. Je crains que le borné ibérique, ne le reconduise pas à l’avenir au profit de ses sempiternels schémas et protégés style Tielemans et autres surfaits de la friquee league anglaise, qui ont sombré contre l’Italie comme Dembele avait été l’erreur de casting contre la France.

  2. Leye et Martinez de mauvais entraineurs? un peu trop simple
    Vanaken vient de réaliser 2 beaux matchs avec les diables mais n’oublions qu’il déteste le pressing et dans le foot moderne c’est un gros handicap. Et lors du premier de nos deux matchs de qualif il est passif sur la passe de Saelemaeckers, Witsel aurait fait le pas de plus pour prendre le ballon Vanaken l’attendait dans les pieds et cela a causé notre perte. En reconversion défensive il ne frotte pas et ne harcèle pas l’adversaire , quand l’équipe est au complet DeBruyne et Witsel en duo sont incontournables et Thielemans est plus pitbull que lui en reconsion défensive.
    Mon avis vaut ce qu’il vaut ….

  3. Une dernière chose contre l’Italie n’oublions pas que DeBruyne était diminué et pas de Hasard ni de Castagne, quand il manque des cadres la Belgique devient une bonne équipe sans plus et malgré cela DeBruyne a eu une fois l’occasion de nous sauver et Lukaku 2 fois

    1. Bonne réflexion philippe, même si j ignorais qu il y avait des inconditionnels de martinez ici ! Mais pour l absence de hazard et castagne contre l Italie, exact aussi , même s il faut relativiser. Doku a joué à la place d’éden et fut le meilleur sur le terrain, alors que meunier fut loin d être un pis allé !

      1. On va finir par être d’accord Gerouche 🙂 mais je ne suis pas un inconditionnel de Martinez loin de la, Vanaken doué certes mais pardon pour l’expression (couille molle) qui ne va jamais au duel je n’aime pas et je n’aimerai jamais, d’ailleurs Clément le meilleur entraineur en Belgique en revient tout doucement aussi.
        Pour Martinez je n’aime pas je n’aimerai jamais mais il a ses bon côtés , il a mis Lukaku dans un fauteuil mais question Vershaeren pas titulaire à anderlecht, Denayer pas titulaire à lyon et il ne le sera jamais plus avec l’arrivée de Boateng

  4. Comparer un match à enjeu majeur, sur terrain neutre contre l’Italie (en plein renouveau et qui attend toujours son maître) avec un match de qualif à domicile contre la Tchéquie et en déduire que les belges étaient meilleurs me paraît audacieux.
    L’appui du public (nous rouches nous le savons) est importantissime, la différence de qualité de l’adversaire aussi (ne comparons pas la Tchéquie et l’Italie) de plus notre adversaire était fort déforcé et le banc de la Tchéquie est bien pauvre en joueur même de qualité moyenne.
    Réjouissons nous de ces victoires, mais on pavoise pour ces 8 buts inscrits face à de modestes adversaires et on s’acharne sur la défense pour les deux buts encaissés qui sont en partie dus à des erreurs de l’entrejeu (comme chez nous) et on passe sous silence qu’un gardien de 2m qui n’atteint pas son piquet sur un tir lointain et qui n’intervient pas sur un centre latéral qui lui passe devant le nez, a également sa part de responsabilités.
    Bref on attend toujours que la Belgique se frotte au gratin mondial à d’autres moments qu’en phase finale, pour enfin trouver la clé pour ouvrir les grandes défenses.
    Vivement la rencontre contre la France pour voir si Martinez a progressé et pour voir si les louanges adressées à Lukaku sont méritées : à vaincre sans péril on triomphe sans gloire.

  5. Bah, nos deux matchs face à la france et l italie ne furent pas si mauvais, et avec un peu de réussite, on aurait pu passer à chaque fois ! Il suffit de si peu parfois pour faire la différence ! Mais surtout été impressionné par la qualité des mouvements dernièrement, sans tenir compte des buts inscrits ou pas. Mais bon, tu as raison aussi, la france et l Italie, c etait encore un autre niveau ! Ca ne veut pas dire qu on ne peut pas le faire …. mais à chaque fois, martinez s est fait mangé par son vis à vis !

  6. Une nouvelle preuve hier soir que quand les Clubs exigent de récupérer les joueurs cadres nous redevenons très vite une bonne équipe mais banale….
    Trossart un fiasco, Lukebadgio un fiasco, tous les autres moyens…

  7. Maintenant Vanaken n’arrive pas à la cheville du Caje ((Ceulemans) un vrai de vrai que j’estime beaucoup bien que blauw & zwart parce que de la même trempe que VM, un leader qui tire toute une équipe, pas seulement la sienne mais aussi et surtout l’équipe nationale, pas seulement les matches amicaux ou subalternes mais aussi les grands matches.

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App