Le mot de « Gerouche »: INQUIETANT

Chers supporters,

J’aurais aimé vous trouver un tout autre titre que celui-ci, mais force est de reconnaitre je pense qu’il est en fin de compte totalement approprié à notre situation sportive, ceci sans même tenir compte de l’aspect financier, du même acabit.

Hier soir, malgré la bonne volonté des uns et des autres, ce n’était visiblement pas suffisant pour pouvoir même ne fusse que prendre un point face à cette équipe de St Trond, qui chaque année nous joue à peu de chose près la même partition.

La position de Leye devient à force de plus en plus fragile, surtout quand on mesure l’évolution « négative » de l’équipe, depuis qu’il en a pris le pouvoir.

Déjà qu’on avait depuis longtemps perdu l’efficacité devant, que l’entrejeu peinait à trouver nos attaquants et à créer des situations dangereuses, du moins pour nos adversaires, voilà que la défense, elle aussi et il est vrai en partie décapitée, se cherche et se troue trop fréquemment.

Il n’y a vraiment plus que le pauvre et isolé Arnaud Bodart qui continue à tenter de sauver les meubles, hélas en pure perte.

Où allons-nous dans ces conditions difficiles, pour ne pas dire insurmontables ? Pas dans les playoffs 1, ça c’est certain, car même les playoffs 2 paraissent difficilement envisageables actuellement.

Durant cette première mi-temps, une fois de plus, le Standard paraissait impuissant à pouvoir inquiéter le gardien Trudonnaire, parvenant néanmoins à trouver l’ouverture sur une phase arrêtée bien … improvisée et ponctuée d’un beau but. C’était là la seule et unique chose à retenir de ces quarante cinq premières minutes de … non jeu.

Il va donc nous falloir chercher en profondeur les raisons de ce mal récurent, à savoir l’absence totale de créativité, d’efficacité, qui, à force, pourrait décourager même les plus volontaires et les plus ambitieux.

Or, puisque qu’on parle d’efficacité, il convient avant tout de cerner la problématique de notre ligne d’attaque, composée de deux éléments travailleurs en diable mais …. Peut-être pas si complémentaire que ça, au final, sachant que s’il faut des gars pour aller au charbon, il en faut d’autre pour le remonter.

Certes, en face, l’équipe de St Trond développait un jeu groupé, compact, seulement possible quand tous courent dans la même direction, avec le même volume de course.

Pour pouvoir répondre à une telle mise en place, il faut pouvoir rivaliser de même, dans le même registre, ce qui fut loin d’être notre cas, nos joueurs étant le plus souvent trop éloignés les uns des autres.

Les canaris n’étaient pas venus pour pratiquer « l’antijeu », comme souvent chez les visiteurs, mais bien pour nous empêcher de trouver les hommes isolés.

Pour pouvoir déjouer leur piège, il nous aurait fallu plus de mouvement devant, plus de passes précises dans la profondeur plutôt que tous ces ballons mal calibrés, plus de centres aussi venant de la ligne, et plus de combinaisons en une-deux, ce que nous ne paraissons presque plus capables de faire.

Sans cet « heureux » coup franc, jamais le Standard n’aurait été à même de tirer ne fusse qu’une seule fois valablement vers la cage adverse au terme d’une action de jeu, au contraire de nos visiteurs, bien mieux inspirés.

Autre constat, qui lui ne date pas d’hier, est que notre championnat, décapité de ses plus belles promesses en attaque, donne finalement un avantage indiscutable aux équipes qui ne sont pas condamnées à faire le jeu et dont les qualités principales reposent sur la défense et la contre-attaque, aux cadres bien moins sollicités par les sirènes étrangères.

Or, le Standard ne peut pas se permettre de jouer de la sorte, tout simplement, alors que son effectif n’est pas meilleur que ceux de ses opposants, la plupart du temps.

Brüls l’a par ailleurs très bien dit, à l’interview en fin de match, car il savait que le Standard allait devoir sortir, qu’il ne pouvait se contenter de jouer pour un point et qu’il leur suffisait d’être patient et d’attendre « l’erreur », au contraire de nous.

Alors, la véritable question est en ce qui nous concerne ; notre effectif manque t’il à ce point de qualités que pour pouvoir émerger de ce genre de rencontres pièges ? Pour ma part, quand je comptabilise les effectifs ailleurs, j’estime que nous n’avons certainement pas à rougir ni à souffrir du moindre complexe d’infériorité, la plupart du temps.

Certes, nous attendons impatiemment les retours de Bokadi et Layfis à l’arrière, mais, très honnêtement, il me semble qu’il y avait largement moyen de contenir les assauts des canaris avec ce qu’on a encore sous la main, à savoir avec Sissako, laissé sur le banc, avec Ngoy, également ignoré, voir même Pavlovic, certes parfois rugueux mais volontaire à souhait.

Or, regardez ce que nous avons aligné hier dans le quatuor arrière ; Nkounkou, plus un véritable ailier de débordement, Gavory, réaffecté à une place qui n’est pas la sienne, même s’il ne se débrouille pas mal, Siquet, plus habile lui aussi à déborder qu’à défendre. Ne restait en réalité que le seul Al Dakhil pour organiser la défense, alors que Siquet et Nkounkou n’osait plus se projeter vers l’avant, comme leurs qualités l’exigeraient.

Un trio défensif composé de Gavory – Al Dakhil et Cissako, voir Ngoy, aurait eu une toute autre allure, non ?

Avec un entrejeu fort de cinq unités, avec un Amallah très en vue hier soir mais trop reculé, utilisé dans une position plus axiale et plus offensive, avec deux vrais latéraux ayant plus à s’occuper de se projeter vers l’avant que de défendre, et deux médians récupérateurs, et donc dixit Rafia et Bastien, il y avait certainement moyen de mieux faire et surtout mieux alimenter nos deux travailleurs de l’ombre devant, parfois aussi bien maladroits.

Car si St Trond nous a mis pareillement en difficulté, la raison tient essentiellement dans notre incapacité à maitriser l’entrejeu, à n’en pas douter.

Sans compter que Dragus, seulement monté en fin de rencontre, aurait probablement mieux combiné avec un de nos deux fers de lance devant, incapables de se trouver et jouant le plus souvent le dos au but.

Alors, ne soyons pas sots, un autre revers lié à une autre prestation du même genre, derrière les casernes Malinoises, devraient avoir raison cette fois de Mbaye, dont l’apport depuis son arrivée est à tout le moins … INEXISTANT.

Je n’ai rien contre vous coach, mais à un moment, trop peu c’est trop peu, même si certaines circonstances atténuantes sont à mettre à votre actif.

Je ne peux pas croire que tous nos cadres soient à ce point mauvais, et je prends les paris que, déplacés ailleurs, sous d’autres couleurs, ils nous en feraient voir bien plus qu’il n’y en a dans l’arc en ciel et constitueraient, à l’image de Brüls, d’authentiques poisons.

Gérouche

 

30 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: INQUIETANT

  1. le problème se trouve dans la ligne médiane, trop de défensifs, pensez que Raskin peut jouer en 10 c’est de l’hérésie, de plus Raskin Cimirot ensembles cela ne fonctionne pas et ne fonctionnera jamais Leye doit l’accepter (vivement Bokadi) les créatifs parlons en , Amallah et Rafia, le premier est de bonne volonté c’est indéniable mais porte souvent trop le ballon quand à la condition physique du second elle est …. risible. Nicaise les a tranféré via cassette vidéo ce n’est pas possible autrement.
    Devant ce fiasco dans le milieu les attaquants décrochent pour venir aider, c’est courageux c’est indéniable mais ils perdent de par ce fait toute fraicheur en zone de conclusion.
    Je ne suis pas un pro Leye à tout prix mais j’ai difficile imaginer un autre coach réussir à trouver un équilibre avec un noyau aussi désiquilibré

  2. Franchement hier peu importe les joueurs cette équipe n’a. Pas de leaders bien sur il y a bodart mais c’est un gardien. Et trop loin du jeu Personne ne se bats pour former une équipe à perdu toute confiance et quels sont vraiment les consignes
    Donc il faut un électrochoc c’est Leye qui va sauter mais dans la direction qui est en tort Nicaise peut partir aussi et il est temps que Venanzi parlent
    LE STANDARD EST EN CRISE PAS. SEULEMENT FINANCIÈRE
    Il nous faut une personnalité comme coach pour remettre les joueurs et lNicaise a sa place dans sa brasserie

  3. La première personne à virer c’est Nicaise !!! Qu’a t’il apporté à notre noyau depuis qu’il est là ???? Quelques joueurs ont certainement des qualités, mais Nicaise se pose t’il parfois la question essentielle sur la complémentarité des joueurs du noyau ??? Ce gars est un incapable ! Qu’il retourne bien vite gérer sa brasserie

  4. Inquiétant mais pas ingérable. Il faut commencer par limoger Mbaye qui est par ailleurs toujours aussi compétent pour analyser les matchs mais incapable d’imprimer un style de jeu à son équipe. Le onze de base est sans cesse modifié et il se passe volontairement de joueurs d’expérience. Les joueurs ont même oublié l’abc du football, c’est un comble !!!!
    Il est urgent de le limoger car il va casser la bonne dynamique de jeunes joueurs très prometteur.
    Au niveau de la direction, il est clair que BV et Grosjean ne sont pas les dirigeants que l’on attends pour un club comme le nôtre…..Aucun charisme, aucune autorité. Néanmoins, tant qu’il n’y aura pas un nouvel investisseur, on devra s’en contenter.
    Et puis, cela reste du foot……il y a autre chose dans la vie. Mais le Standard, c’est une passion donc, cela fait mal de le voir tanguer en permanence dans la médiocrité

    1. Je n aurais pu mieux dire ardéchois ! 200 % d accord avec toi. Le temps des demi mesures est révolu. Un électro choc est impératif. Et tant pis si le standard est davantage encore dans le rouge. Laisser la situation empirer sera pire encore.

      1. Bien d’accord aussi. L’excuse des jeunes est facile, on ne peut pas dire qu’ils ne sont pas encadrés, Layfis, Gavory Cimirot, Bastien, Amallah, Klaus ou même Muleka ne sont plus des novices. Ce ne sont pas les résultats qui sont inquiétants mais la manière. Tant pis si on vogue à la dixième place si on laisse place à un véritable projet de jeunes, mais sous prétexte d’encadrer on va chercher des transferts de récupération qui ne sont même pas en condition et prennent la place d’autres jeunes.
        Le direction ne changera pas tant que BV est là. Son gros défaut est qu’il ne sait pas s’entourer d’hommes valables, même si on ne peut pas lui en vouloir d’avoir attiré MPH et de lui avoir tout donné avec les conséquences que l’on connaît.
        Enfin n’oublions pas que LD était un dirigeant qui avait reçu les pleins pouvoirs de Dreyfus mais pas un investisseur. Et il était secondé par Pierre François.

  5. Venazi DOIT partir tant qu’il reste actionnaire majoritaire aucun autre investisseur ne viendra, virer Nicaise et déballer le tapis rouge à LD, ce serait déjà un bon début, Rednic alors la ce serait le top ou un jeune style blessing

  6. Hier à la tribune Ph Albert prônait le retour en urgence de Lestienne Carcela et Dussenne, bof on sacrifie des jeunes qui font des erreurs ? mais qui apprennent et qui sont l’avenir pour réintégrer des has been?? des joueurs fini? le coup de rein de Carcela qui démarre en retard puis se jette pour avoir la rouge? franchement je ne sais plus ce qu’il faut faire

    1. Sûrement pas suivre les conseils d Albert, plus mauve que mauve ! Réintroduire les bannis démotivés et hors condition, ce serait la pire solution. Même aussi pour dussenne je crains. Mais mieux gérer le groupe à disposition, ça oui, et d’oncle confier à quelqu’un de de … Capable, tout simplement !

      1. Sur ce coup là, il débloque le mauve zébré; c’est lui aussi qui avait dit à la même Tribune que, si Venanzi réussissait à attirer MPH, il serait champion.. Le pauvre homme l’a suivit à la lettre.

  7. Bah comme a dit Luthers au JT, Bayât, Henrotay, Velinovic étaient partout donc tous les clubs sont mouillés.Et rappelez-vous le décrié Sport Foot Mag qui avait dénoncé que Bayat avait les pieds sur le bureau de BV..Et on se demandait à l’époque pourquoi MPH avait besoin de Bayat pour signer dans son club de cœur. J’espérais alors que , quitte à entrer dans la bergerie, l’iranien serait aussi fort dans les transferts sortants que rentrants. Il n’a pas réussi à évacuer les Oulare, Avenatti, Lestienne et Cie..

    1. Salut Phil,

      Duchatelet est un vrai homme d’affaires, (lui!).
      Il a réussi dans plusieurs entreprises avec des objets sociaux différents.
      Au surplus, il n’a pas perdu d’argent au standard ….

      Ceci aurait du inspirer B_Venanzi mais apparemment il s’est cru plus malin !!!

      L’histoire démontre (Luthers va l’expliquer ce soir) que Duduche (en dehors du standard) avait raison sur plusieurs points (titre volé, corruption évidente à ses yeux et j’en passe …).
      L’entretien avec Luthers, (avant mise en boîte), a duré deux heures !!!
      Dont nous ne verrons que quelques minutes, malheureusement.
      A par cela, comme beaucoup d’homme d’affaires, il a le charisme d’un reptile.
      Ce qui ne cadre pas bien avec la passion du foot, il faut le reconnaître.

      Pour le reste, Nicaise dehors, ce n’est que le début de la restructuration où Venanzi va être obligé de passer la main (tout en essayant de ne pas trop perdre d’argent dans le deal).

      Sur le plan juridique, (responsabilité personnelle sur certains transferts), je pense qu’il a été bien conseillé (mieux cette fois) par PWC entre autres. Pas trop de soucis de ce côté.

      Bonne journée à tous

      1. Bonjour Osiris,
        Très belle analyse, c’est vrai qu’en y repensant bien , première journée de playoff on bat anderlecht portant notre avance à 8 points puis tout s’écroule à Zulte, ou un joueur auteur d’une tentative d’assassinat sur un des notres n’est pas exclu et marque le but de la victoire et Anderlecht qui se promène ensuite sans aucune opposition ….

  8. Nicaise dehors, une 1ère tête tombe et la foule applaudit des 2 mains… Et puis quoi ?!? Peut-être 1 bonne décision mais pour le futur. Le départ de Nicaise ne va strictement rien changer sur le jeu, le système ni la motivation des joueurs sur le terrain !!! C’est pas ça qui va nous faire mieux jouer, gagner vendredi à Malines !
    Leye semble maintenu, pour le moment mais jusqu’à quand car si on continue d’enchaîner les mauvais résultats, il sautera probablement.
    La venue de Still par contre, qui debarquerait du côté de Sclessin comme T2/analyste vidéo et pas du côté de Neerpede, pourrait être utile.
    Et Venanzi ne semble pas prêt à quitter le navire, on s’orienterait vers 1 partenariat d’investisseurs étrangers de la même façon que ce qui était prévu avec Fornieri, où BV garderait 50 % des parts et donc tjs de quoi garder le contrôle.

  9. La rumeur dit que Venanzi lâcherait 50 % a un investisseur américain. après qui va décider mystère? dit que Grosjean va Être réorienté vers l’administratif ou partir s’il est pas d’accord.
    Ensuite l’entraîneur suivra ou alors Nicaise Grosjean se sont mis à dos les joueurs d’où les non matchs de toute façon cela ne sait pas être pire
    En çe moment tout n’est que supposition et chaque supporters à son avis

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App