Le mot de « Gerouche »: UN AIR DE DÉJÀ VU

Chers supporters amers,

On dit toujours qu’après la pluie revient le beau temps ! Si l’adage se confirme, on pourra écrire qu’après l’orage revient la canicule, chez nous.

Bon sang de bonsoir, mais qu’avons-nous fait pour mériter cela, supporters fidèles que nous sommes ?

Ce nouveau et funeste scénario, franchement, et pas plus que pour la Belgique face à la France, je ne l’avais pas vu venir samedi soir, encore moins à 6 minutes du terme des 10 minutes de prolongation octroyées.

Certes, le Standard n’avait pas vraiment dominé son sujet, seule la bonne volonté étant présente en l’absence d’automatismes et de préparation face aux nouvelles directives de jeu à mettre en place par Luka Elsner en trop peu de temps.

Mais, tout comme face à la France, il fallut à nouveau une décision plus que douteuse du var, avec une attente invraisemblable en prime, pour nous priver d’un but ici tout à fait valable pour un hors-jeu qui parut à tous encore imaginaire malgré la ligne tracée et en 3D svp, à moins qu’il ne s’agisse cette fois d’une question d’un centimètre, voire moins encore, ou pire, de seconde ou centième de seconde afin de déterminer le moment précis de la passe ! Alors, je le dis et le répète à tout qui veut l’entendre ; marre du var, surtout cette semaine en Belgique, marre de ces hors-jeux qui n’en sont pas et qui nous privent souvent de bien beaux buts, et, tant que j’y suis à manifester mon ras-le-bol, marre aussi de ces pétards lancés par quelques c……… et qui ont mis cette fois l’intégrité physique du gardien adverse en danger.

Totalement imbécile là aussi, hélas, mais que faire pour éradiquer ce genre d’individus des stades ?

Ceci dit, ces manquements n’expliquent pas totalement le retour au score des louvanistes, qui le doivent tout d’abord à un missile parti hors du rectangle des œuvres de ce diable de Mercier, chainon manquant qu’on aurait aimé voir débarquer en bord de Meuse et dont nous ne disposons pas. Inarrêtable, vraiment, et magnifique tout à la fois.

Ensuite, la suite, on la connait, avec une équipe replongée dans le doute, déstabilisée tant psychologiquement et fragilisée en défense par le remplacement de Noé Dussenne, sorti par manque de compétition depuis des mois, la faute à qui vous savez.

En dehors de ce constat, qu’y a t’il d’autre à retenir de ce nouveau semi-échec, pour la première de Luka Elsner ?

Quelques confirmations tout d’abord.

La première étant que le Standard, comme dans tous les clubs, ne peut confier les clefs de sa défense aux seuls jeunes joueurs disponibles, et que la présence d’un joueur d’expérience est plus que jamais nécessaire à leurs côtés.

Les autres concernent la présence sur la pelouse de Dönnum, dont on cherche encore à comprendre les raisons qui ont poussé le Standard à l’attirer chez nous. Quel gâchi là encore ! A moins d’un miracle, je ne vois pas ce joueur faire son trou chez nous. Et quand on sait qu’il nous en a coûté 4 millions de précieux euros en ces temps incertains et de rationnement…. À moins que seuls ces remarquables tatouages justifient ce prix ?!

Et puis il y a aussi le retour de Carcela, certes privé de jeu lui aussi durant des mois, mais dont je doute qu’à son âge, il retrouve son niveau et ses sensations après être resté si longtemps sur le carreau, même si j’ai adoré ce joueur, et qui m’a semblé absent et courir en pure perte lors de sa montée au jeu.

Quelle tristesse là aussi, de le voir évoluer de la sorte, en mode …. Conducteur de taxis.

Enfin, il y eut la prestation insuffisante d’Amallah, sorti à la mi-temps, alors qu’il fut brillant semble t’il avec son équipe Nationale. Espérons que ce ne soit que le contre-coup de son séjour au Maroc, et qu’il réapparaisse dans de meilleures dispositions, car le Standard a besoin d’un Selim en pleine possession de ses moyens, quoiqu’on en pense, étant un des rares joueurs créatifs et imprévisibles du noyau, pour autant qu’il laisse un peu ses dribbles et son individualisme au frigo, de temps en temps.

Bref, il y a pas mal de pain sur la planche de notre nouveau coach, dont il ne faut pas attendre des miracles avant quelques semaines, mais ça, on le savait aussi… Mais qu’est-ce qu’une victoire d’entrée de jeu aurait fait du bien !

Probable que les retours de Bokadi et de Layfis vont aider l’équipe, tendant à stabiliser notre arrière-garde, mais il nous en faudra plus que ça pour pouvoir revoir un Standard conquérant, je le crains.

Côté aspects positifs, même s’ils ne furent pas bien nombreux, fut incontestablement la prestation de Dragus, n’ayant pu jusqu’ici que jouer en fin de rencontre sous Mbaye Leye, mais qui laissa une bien belle impression, non seulement de vivacité, de technique, mais aussi d’efficacité et de jusqu’au boutisme, faisant même de l’ombre à Joao Klauss, bien moins inspiré même si toujours aussi volontaire.

C’est sur des garçons comme ça que le Standard et Elsner doivent désormais s’appuyer, quitte à laisser les autres sur le banc. Nicolas Raskin, est, pour le reste, de la même trempe, et on a hâte de retrouver le joueur qu’il était sous Montanier, voici seulement quelques mois encore.

Alors, plus que jamais, chers amis supporters courageux, il va nous falloir de la patience quelques temps encore, avant d’apercevoir une réelle embellie dans le jeu, et plus encore un onze de base bien en place.

Toutefois, je suis convaincu que cette amélioration ne pourra être envisagée que sur la base de quelques résultats favorables couronnés de succès, histoire de remettre en confiance tout un groupe qui s’est mis à douter, qui panique dès qu’un fait de jeu contraire entrave leur marche en avant.

Sans cette confiance en soi, il est vain d’espérer des miracles dans l’immédiat, chacun ayant tendance dans ces circonstances à se camoufler et à rester en retrait sans jamais se démarquer et demander le ballon, approche pourtant bien nécessaire pour créer des mouvements et déjouer les tactiques adverses, car nous n’aurons pas chaque fois la chance de voir le gardien d’en face se louper lamentablement comme le fit par deux fois le keeper de l’OHL, et nous offrir autant de buts.

Bon courage à tous, il nous faut garder le moral et maintenir notre confiance dans le nouveau staff, quoiqu’il arrive, au moins l’espace de quelques mois.

Gérouche.

10 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: UN AIR DE DÉJÀ VU

  1. Bon match de Raskin Dragus et Tapsoba et …. c’est tout.
    Dussenne pas le plus mauvais mais avec un Schrijvers en forme comme il y a 3 ans on prenait 3 à 4 goals dans le dos du duo Dussenne Al Dakil, par contre sans Romo on ne marquait pas , pour le keeper Louvaniste on aurait dit qu’il avait reçu une belle montre 🙂
    Moralité Bokadi Laifis SOS Au Secours viiiite

  2. Rien à (re)dire comme d’hab.
    Sur le plan des faits de jeu, je dirais qu’on a pas le droit d’avoir un peu de réussite, nos deux buts facilités par le gardien adverse devant être injustement annihilés par un var scandaleux et un tir remarquable mais chanceux de Mercier.

    1. VanMoer le but chanceux de Mercier un autre VanMoer Wilfried de son prénom en marquait pour nous régulièrement, puis pour le var scandaleux … à Seraing Amallah est hors jeu mais comme il n’avait pas les pieds au sol on n’a pas su tirer la ligne mais nous avons tous accepter ce but et nous nous sommes réjouis de la victoire, il y a plein de règles (nouvelles règles ) qui détruisent le foot…

    1. Salut .U96. pas de sous dans le club ? Toujours bien autant qu à l Union hein . Et puis aucun rapport avec les interventions du var, les buts annulés, la remontada de dernière minute et j en passe….. Sans parler que, pour notre équipe Nationale, ce n est pas un problème de finances ! Alors, bien sûr que si que les choses doivent changer !

      1. oui Gerouche bien autant qu’à l’Union mais voilà eux ils ont un noyau équilibré et nous …. pas.
        Le var comme je l’ai dit à VanMoer il faut vivre avec c’est pareil pour tout le monde, n’oublions le hors jeu flagrant d’Amallah et le but malgré tout accordé, le problème est tout autre, pas d’occasion ou si peu car pas de créatif, si Romo n’est pas sur le terrain on ne marque même pas… Il y a déjà un petit progrès pour le 4 arrière mais vivement Laifis et Bokadi, Yukunku et Gavory c’est le même combat aussi nul l’un que l’autre, pourquoi louer le mauvais Yukunku alors que nous avons le mauvais Gavory sous la main??

      2. Finalement toujours bien autant qu’à l’Union je ne suis finalement pas convaincu Gerouche, ils ont un budget en équilibre pas un déficit de plus de 80 millions d’€ comme nous, chez eux tout est payé à temps pas chez nous eux sont bien géré avec une bonne direction

      3. Comment ça aucun rapport ?
        Ca fait des lustres que le club se fait marcher dessus sur et en dehors du terrain. On ne fait plus peur à personne quand on voit la façon dont on est géré !!!
        L’argent c’est le pouvoir, qu’on le veuille ou non !!

        Merci BV !!

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App