Le mot de « Gerouche »: DIVERGENCES

Chers supporters,

Notre monde, pour certains, n’est pas facile à gérer, partagés que nous sommes le plus souvent entre nos idées, nos convictions, nos idéaux, nos critères, et j’en passe et non des moindres.

Nous, supporters du Standard, avons trouvé un trait d’union, un blason, sorte de point commun qui nous relie et nous unit, surtout quand tout va bien, pour ne pas dire SEULEMENT quand tout va bien !

Par contre, comme dans tous les couples, même bien assortis, les sujets de discorde ne manquent pas, la plupart d’entre nous campant sur nos positions, sans même prendre la peine de tenter de comprendre le point de vue de l’autre, convaincus que nous sommes d’être toujours dans le bon, de détenir la seule vérité, et que donc, celui d’en face a systématiquement tort.

Alors, imaginez ce que cela peut-être entre supporters appartenant à des milieux bien différents, aux idées et à l’éduction radicalement opposées, parfois.

La seule véritable façon d’aborder ce genre de conflit est, normalement, la discussion plutôt que le rejet sans appel, mais cette approche n’est pas à la portée de tous, hélas…

Ce qui nous divisent, nous, supporters, ce sont nos à prioris, nos coups de cœur, selon qu’on s’identifie plus à un tel joueur plutôt qu’un autre, voire à un entraineur en particulier.

Tous avons nos préférences, c’est certain et plus encore humain, établies sur des critères personnels, et rares sont les avis qui font entre nous l’unanimité, que ce soit vis-à-vis de joueurs plébiscités par la majorité, ou rejetés et mis en réserve par le coatch himself, seul véritable juge en fin de compte du bien fondé d’une sélection plutôt qu’une autre, ou d’une mise à l’écart.

Parmi les noms faisant l’unanimité, actuellement chez nous, nous trouverons probablement et donc sans prendre trop de risques, les joueurs suivant :

Bodart – Layfis – Dussenne – Bokadi – Raskin – Klauss – Siquet – Fay – MA Balikwisha – Cimirot ? – Amallah ?

En opposition, quelques noms, par contre, posent question, et non des moindres, à savoir :

Gavory – Lestienne – Bastien – Carcela – Shamir, auxquels on peut ajouter deux joueurs écartés à mon sens, Oularé et Cop.

Parmi ces derniers noms cités, deux d’entre eux se dégagent néanmoins, pour des raisons que je qualifierais extra-sportives, à savoir grâce à leur mentalité, leur tenue, je dirais même presque la classe naturelle qu’ils dégagent et affichent sur le terrain, lors des rares fois où ils sont ou ont été alignés. Sans doute avez-vous deviné ; je parle ici de Cop et Shamir, pas toujours estimés par la majorité car émargeant à une autre catégorie de joueurs, style Georges Grun à son époque, sorte de gentleman footballer, et donc pas nécessairement répondant aux critères attendus par les supporters du Standard, plus enclins à applaudir un gars qui va au charbon, pas pour autant mauvais garçon, mais plus proche de la majorité d’entre nous, auxquels on s’identifie.

A ce titre, le nouvel arrivé, Klauss, ne devrait pas tarder, si ce n’est pas déjà le cas, à devenir l’idole de tous, tant son implication sur le terrain est admirable, n’étant pas avare d’efforts, contrairement à quelques autres de ses désormais nouveaux équipiers.

Mais, pour en revenir aux deux joueurs évoqués, que leur reproche t’on au juste, en vérité ?

En fait, toujours la même chose, me direz-vous, leur manque d’efficacité, leur maladresse, mais certainement pas leur pugnacité, leur motivation.

Oulare était considéré comme l’un des plus grands espoirs de ce pays, présentant toutes les qualités nécessaires pour devenir un grand attaquant. Seules les blessures à répétition, et donc une évidente fragilité, l’ont probablement empêché de devenir ce qu’il aurait pu être, étant rarement amené à pouvoir jouer dix rencontres d’affilée, et donc toujours en quête de sa  meilleure forme, de rythme, ceci sans parler de ses craintes probables à trop s’engager au risque de se blesser à nouveau.

Pour ma part, je n’oublierai jamais ses débuts avec Bruges, où il m’était comme beaucoup je crois, tombé dans l’œil, excellant par sa vivacité, sa présence physique, sa force de pénétration exceptionnelle, à l’époque.

Alors, fallait t’il pour autant l’écarter de l’équipe de base ? Ca je n’oserais l’affirmer, que du contraire, d’autant que Klauss, dont la place de titulaire ne se discute plus depuis son arrivée, a néanmoins besoin d’une solution de rechange en cas de coup dur, à l’identique, profil que présente malgré tout Obby Oulare, qu’on le veuille ou non.

Quant à Duje Cop, que réclame à corps et à cri notre ami Franky sur le site, un peu à l’excès certes et de manière un peu incompréhensible pour certains, le problème est un peu différent, épargné quant à lui par les blessures, il ne présente pas du tout le même profil que le grand Obby, plus à même de jouer au centre de l’attaque que notre joueur Croate. Lui a davantage besoin d’être aligné sur le flan et être utilisé comme pourvoyeur de bons ballons pour de vrais attaquants, bien plus efficaces que lui.

Mais, pour lui aussi, le rejet pur et dur me parait un peu sévère, en égard à sa disponibilité, son engagement, et, oserai-je presque dire, sa classe naturelle, balle au pied, mais qui ne correspond pas nécessairement à ce qu’on attend d’un joueur chez nous.

Souvent et trop utilisé selon l’avis de beaucoup, sous Montanier, ce garçon s’est surtout distingué lors de la rencontre face aux Rangers, à Glasgow, où il sema souvent la panique dans la défense adverse pour finir par marquer son but et …. S’écraser contre le poteau, ce qui laissa des traces physiques chez notre homme, le privant du reste de la rencontre et des suivantes.

Mais ferait t’il actuellement plus mal que Maxime Lestienne, ce dernier occupant un peu la même place et le même rôle, dans un profil toutefois bien différent, tant dans les attitudes sur le terrain qu’en terme d’explosivité, Maxime confondant souvent vitesse et précipitation et ratant parfois lui aussi l’immanquable ? Certainement pas, n’en déplaise à quelques-uns !

En fait, je crois que ces deux joueurs souffrent surtout d’un manque de confiance, de régularité, pour être le plus souvent snobés, écartés sans raison, puis rappelés quand le besoin s’en fait sentir, et n’ont jamais pu prester dans une certaine continuité, comme la plupart des titulaires actuels, tout simplement.

Comme je l’ai déjà dit, j’ai parfois l’impression de devenir le défenseur des causes perdues, un peu comme je le fis avec Montanier, cloué au pilori en décembre dernier, quand tout partait de travers pour lui, alors que bien d’entre nous sont sans pitié pour les uns et les autres, sans même parfois chercher plus loin.

Il suffit parfois de tellement de peu de choses pour changer le cours des événements, de faire basculer une rencontre, pourtant mal engagée, voire même un championnat, que je me refuse à condamner sans même avoir recours à un procès équitable, les entraineurs étant trop souvent une cible facile, quand tout va mal.

Je n’agirai donc pas autrement quand Leye sera sur la scelette, car ce moment, hélas, arrivera un jour, que vous me croyez ou pas, tous les entraineurs passent par-là, et même les meilleurs.

A ce titre, j’admire la façon dont ont géré des clubs comme Arsenal avec Wenger, et Zulte avec Dury, même aux moments de crises passagères. Les Directions ont pris patience, maintenant leur confiance envers et contre tout et tous, et peut-être aussi conscients que leur coatch ne pouvait endosser seul le poids des échecs, suite à une mauvaise politique de transferts, voire d’impondérables pas toujours maitrisables et échappant à la main-mise des meilleurs.

Il n’est pas toujours facile de prendre, soit du recul, soit de la hauteur, pour pouvoir juger en toute conscience, un peu comme les non-initiés visitant une galerie d’art et regardant de trop près une peinture, peu à son avantage quand on a le nez collé dessus, mais qui prend toute sa vérité une fois la distance rétablie.

Ce privilège, cette faculté de pouvoir prendre du recul et réfléchir à tête  reposée, sans la pression des médias ou des supporters, peu en disposent, et c’est bien dommage, dans ce monde où l’on a tendance à tout vouloir, et tout de suite….. alors que la patience aurait rapporté bien davantage.

Il n’y a quoiqu’il en soit chez nous et plus particulièrement sur ce site aucun clivage, juste des avis, des idées qui convergent, et d’autres pas. Aucune raison de se faire la guerre et de se descendre en flamme, entre supporters.

Gérouche

19 thoughts on “Le mot de « Gerouche »: DIVERGENCES

  1. Mon cher GEROUCHE,
    Un seul mot pour qualifier votre billet : REMARQUABLE de bon sens, de franchise et d’objectivité.
    Cà doit être tellement agréable d’échanger avec des gens comme vous.
    Finalement, le Standard, notre Standard, cela devrait être çà à TOUS les échelons et je viens d’ailleurs de composer,écrire, et enregistrer une nouvelle chanson « rouche » que je me ferais un plaisir de vous soumettre si vous m’envoyez votre email à : daniellisbethchauvin@gmail .com
    Mais Bravo
    Et maintenant l’Antwerp !

    1. Salut franky. Content de savoir que l article t ai plu, et, apparemment, tu n es pas le seul ! Cela dit, contrairement à ce que tu sembles croire, je suis un bien mauvais orateur et ai la plume bien plus facile que le discours ! Un homme de l ombre quoi. Pour ta chanson, je te communiquerai mon ad mail lundi, du bureau. Cela dit, j en avais pondu une aussi, publiée sur ce site sur l air « levé les barricades » ou « uppon the barricade », en anglais, extrait du film les misérables, histoire de changer un peu le répertoire peu original, mais c est resté apparemment lettre morte. Jamais évident de bousculer les traditions et habitudes des gens, crois moi. À croire que les nouveautés font peur ! Je te l enverrai aussi par la même occasion, vu que tu sembles apprécier les mélodies et la musique. Au plaisir.

  2. Belle moralisation et mise au point ,mais à part certains anonymous et encore très rare .personnellement je n’ai jamais attaqué ni été attaque sur ma personne .un seul leitmotiv susciter un débat. Sur les idées , les perceptions et oui je l’avoue j’aime contredire ,titiller et provoquer mais qui ne le fait pas

    1. Pas de soucis rouchblanc ! C est normal qu on ai des préférences, tant parmi les joueurs que parmi les intervenants sur ce site. C est aussi mon cas avec van moer, ardéchois, beaujeu et j en passe, dont je me sens plus proche ! Mais nos différences ne doivent pas nous opposer hein ! Tous ensemble derrière le standard, à commencer par l antwerp ce dimanche !

  3. Courageux que tu es Gerouche……a toujours remettre l’ouvrage sur le métier. Cette passion commune qu’est le Standard sera toujours exacerbée car c »est le destin de ce beau club. J’ajouterai que c’est tres bien ainsi. J’ai vu des matchs à Lyon, Montpellier, Nîmes Saint Étienne et à L’OM. Seuls ces 2 derniers peuvent faire autant de bruit que nous. C’est cela qui fait notre identité. Les joueurs passent. Les entraîneurs passent……les présidents passent mais nous on est là !! N’est pas cela l’essentiel. On bat l’Antwerp dimanche et les pendules sont remises à l’heure.

  4. Gerouche finalement merci pour ton article
    Je n’ai rien contre Franky ni VanMoer ni Beaujeu moi, comme dis dans ton article chacun a sa part de vérité et a le droit au respect.
    Je suis prêt a rester uniquement un supporter du standard,
    Si Franky VanMoer et beaujeu sont d’accord aussi avec ton article, on laisse le staff faire sa compo on laisse les joueurs jouer au foot et nous on se contente de supporter l’équipe envers et contre tous.
    Si les autres sont aussi derrière ton article je ne demande pas mieux , respect entre nous et tous ensemble derrière l’équipe

  5. Quelle verve, Gerouche!
    Je me demandais si tu allais suivre la cadence infernale des joueurs avec un article par match soit deux par semaine.
    Pas de billet sur la coupe?
    Puis cette heureuse surprise grâce finalement à cette polémique entre les Copiens et les Lestienards qui ne doit rien à celle qui opposait les Dreyfusards et les anti-Dreyfus..
    Fausse polémique, car pourquoi les opposer, l’un doit-il nécessairement remplacer l’autre, surtout que l’un est droitier et l’autre gaucher.
    Ah! mais c’est le mérite de Cop d’avoir débordé et délivré un assist à Charleroi et chez les Rangers pourtant de la gauche sur erreur..
    Ouhla ça recommence, excusez-moi, j’en reste là 😉

    1. La coupe était pleine van moer, et, vu l l’état du terrain et donc la teneur du match, il n y avait pas grand chose à dire ni à retenir, sauf la qualification ! Alors que d un autre côté, y avait de quoi faire, et détendre un peu l atmosphère

  6. comme d’habitude gerouche tu nous a pondu un article plein de discernements et de recul ce qui nous fait relativiser nos differences entre guesteurs.
    je suis presque totalement d’accord avec ton article et j’invite notre cher phillippe et les autres à continuer d’intervenir sur le tchat
    pour partager nos points de vue en toute humilité et respect d’autrui.
    pour le bonheur de notre admin qui se donne corps et ame pour notre bonheur à tous

    1. Ou le meilleur franky !! Pour emporter cette coupe, il fallait en découdre avec bruges à un moment ou à un autre. Si c avait été en finale, cela aurait signifié que nous n aurions pas eu l avantage du terrain, que nos chances auraient été minces, et que nous aurions du nous taper toutes les qualif pour rien ! Affronter bruges maintenant, chez nous, c est du pain Béni ! Ca passe ou ça casse !!

  7. Exact Gerouche pour gagner la Coupe il faut battre tout le monde et recevoir Bruges sur notre terrain avec peut-être un Selim Amallah complètement rétablis il faut y croire…… L’idéal aurait pourtant été de les affronter en finale car ils sont pour moi déjà champions de belgique 2020 -2021 et une place de finaliste donne accès à l’UL, mais voilà l faudra faire avec….

  8. Bonjour les amis,

    Quel beau billet de notre ami Gerouche, quelle belle planche !!!
    Oserai-je dire …

    Bien entendu un bon débat ne se fait pas correctement s’il n’est pas contradictoire, les questions devraient être toujours ouvertes et les réponses emprises de tolérance.
    Le doute enrichi la réflexion mais avant de réagir immédiatement, il est plus sage de prendre du recul et ainsi pouvoir proposer ses arguments de façon plus digestes pour celui qui les reçoit.
    Tout cela vient d’être expliqué très posément par notre Maître Gerouche avec l’approbation quasi général des membres, chapeau bas.
    J’apprécie beaucoup de pouvoir participer à ces échanges, à cette tribune.

    Mais revenons à nos couleurs…
    Il faut croire en l’avenir.

    Avec encore quelques retouches (probables), la direction (qui vient encore de licencier deux membres de son personnel) et surtout l’équipe me semble capable de franchir les étapes qui nous permettront, à terme, d’aller titiller le leader actuel.

    L’entraîneur est d’une clarté et d’une simplicité désarmante mais terriblement efficace, ce garçon ira loin..
    A l’opposé, les communications du managements sportif, administratif et financier sont d’une opacité inquiétante 🙁

    Soyons patients, unis mais restons exigeants !!!!

    Bon week-end

    P.S. :
    1. Franky, je n’arrive pas à t’envoyer un mail pour obtenir ta chanson ….
    2. Jaime, où es-tu ?

  9. Il n’y a pas que Brugge:; souvent en coupe, un grand nombre de cadres tombent dès les tours préliminaires ; ici restent quasi tous les cadors sauf Charleroi. Donc ce sont quasi des PO par élimination directe. Sait-on la date de l’affrontement ? Coincide-t-il avec une rencontre européenne de Brugge qui pourrait les distraire quelque peu de le coupe?
    Je ne peux m’empêcher de repenser au 4-0 avec bat-trick du phénix Émond assisté de Marin. Mais bon Brugge était moins impérial..

Laisser un commentaire

Powered by Live Score & Live Score App